AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Between predators. ~ Feat. Orochimaru

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
MessageSujet: Between predators. ~ Feat. Orochimaru Sam 27 Sep - 14:44


 
Between predators.~ Suigetsu Hôzuki and Orochimaru ~

 

▬ Venez, venez Monsieur ! Je peux vous raconter une histoire, désormais légendaire, du pays de l'Eau !

▬ Mais laisse moi tranquille !


Le vieil homme, sûrement de la quarantaine, c'était penché vers son client, insistant d'un regard pitoyable sur sa cible. Enfin, ce n'était pas vraiment un client, mais plutôt une personne qu'il poursuivait depuis quelques minutes. N'importe qui se serait démotivé, partant à la recherche d'un nouveau pigeon a attrapé dans ses filets. Croyez-le ou non, les affaires étaient dures en ces temps de paix. Les troubles étaient passés, baissant anormalement le nombre de missions, et ainsi, le nombre de visiteurs. La ville s'était habituée à voir des nuées de visiteurs se prélasser dans la ville toute l'année, parfois même pour des raisons obscures. Les missions rapportaient souvent des étrangers dans le berceau de l'eau, qui eux, même, s'approvisionnant, remplissaient les caisses de l'état. Le chômeur dont il était question n'avait pas de rapport direct avec cette pseudo-crise, seulement, les entreprises s'étaient habituées à fournir moins, ainsi qu'a embaucher moins.

Ainsi, les plus pauvres d'entre eux faisaient la manche désespérément. Au départ, le quarantenaire n'avait pas fait dans l'excès, il s'était assis dans un coin, persuadé qu'il gagnerait quelques piécettes lamentablement. Seulement, malgré ce que laissait présumer son piteux état Un veste usée-, il n'en était pas moins intelligent ; l'homme avait rapidement compris sa situation et, en désespoir de cause, s'était mit à inventer balivernes et fables pour charmer son public. Malheureusement pour lui, son publique actuel n'était d'autre qu'un des habitants les plus vénères et radins de la ville, à savoir Hôzuki Suigetsu. De son point de vue, il était hors de question de dépenser quelques ryos pour une telle personne. L'épéiste n'avait pas tardé à entendre la note échangée contre l'histoire proposée par cet homme, ce qui l'avait laissé afficher une grimace. Suite au harcèlement de cet homme, en temps normal, Suigetsu n'aurait pas hésité deux fois avant de frapper violemment son oppresseur. Néanmoins, le jeune homme se trouvait encore dans une période d'essai, sachant pertinemment qu'un acte de violence contre civil serait sévèrement réprimé par le conseil. Contre toute attente, le conseil, l'Hôzuki le craignait.

Après de nombreuses demandes et négociations, notre protagoniste avait finalement réussi à négocier un prix infiniment plus honnête. Il s'était assis sur le rebord d'un trottoir, non sans se tordre d'impatience et de douleur suite à l'inconfortabilité de ce socle.. À choisir, Suigetsu aurait préféré fuir, mais en revoyant maintes fois le prix, cette histoire lui plaisait bien plus. L'Hôzuki avait du temps libre, et ça lui permettait de s'occuper sans vraiment bouger. En soit, une activité qui lui convenait à merveille. Le rejeton devait se contenter d'écouter, sans pour autant s'y intéresser plus que ça. Un récit qui lui sembla durer moins de temps que prévu, mais qui n'en restait pas moins palpitant.

▬ Tout ça pour ça...Faudrait faire mieux, c'était nul !

Le seul problème, c'est que le sujet dont traitait l'histoire était complexe au goût de Suigetsu, qui ne tarda pas à se manifester. Il grognait sans privation, l'air de critiquer ouvertement le travail fourni par le vagabond.  L'énergumène avait beau dire, le récit du pauvre homme lui avait donné une idée. Une suggestion assez particulière, mais qui, pourtant, lui serait utile au sommet de sa forme. Le terme de l'histoire, signé par une leçon de morale banale, représentait son protagoniste comme un homme ayant pactisé avec le malin. Rassurez-vous, Suigetsu n'allait pas vendre son âme au diable et s'adonner aux jeux les plus inhumains, dans le seul but d'anéantir tout souffle vivant sur cette terre. Ses projets étaient, légèrement, plus sobres.


L'Hôzuki s'était mis à déambuler en ville, se frottant les cheveux lentement durant le trajet. Une route qui n'était pas n'importe laquelle. Un chemin qu'avait emprunté maintes fois le juunin, il y a de cela quelques années. Je précise que son voyage ne fut pas sans mal, non seulement de par la difficulté d'atteinte de sa cible, mais également à cause de la mémoire de Suigetsu qui, bien qu'elle ne lui fît jamais défaut, n'avait pas retenu au mieux l'endroit qu'il cherchait. Pourtant, il ne lui fallut que quelques quarts d'heure avant d'arriver à l'endroit de ses désirs, camouflé habillement derrière de fines forêts protectrices.

L'endroit représentait une légère clairière, dont quelques traces d'anciens combats demeuraient. La particularité de la plaine était sans aucun doute l'allure élégante de sa flore, encore plus sous la chaleur accueillante dont était imprégné l'endroit. L'Hôzuki passait sa main sur son front suant, avant d'attraper son récipient pour en boire délicatement le contenu. Les membres de son clan étaient connus pour leur sensibilité à la chaleur ambiante. D'une certaine manière, c'était une similitude au serpent. Les Hôzuki se devaient d'avoir le sang-froid.

▬ Je crois que c'est ici...j'espère qu'il n'est pas là...ça vaudrait mieux pour moi !

 © Lady sur Epicode

avatar
Hôzuki Suigetsu
水 Epeistes 水

水 Epeistes 水


Messages : 50
Date d'inscription : 10/09/2014
Présence /7 : 7
Nbre Rps acceptés : 2

Voir Prime et Missions accomplies
Ryos: 100
Affaires obtenues:
Expérience:
0/5000  (0/5000)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Between predators. ~ Feat. Orochimaru Dim 28 Sep - 17:26

Une lumière faible et tremblotante pendue au dessus d'une table d'opération ensanglantée. Une pièce sombre, sans fenêtre, où les quatre murs étaient recouverts d'étagères exposant une multitude de produits, ustensiles, bocaux et autres contenants étranges. A cet instant, une opération était en cours: l'implantation d'organes de différents ninjas dans un même corps. Orochimaru espérait, dans cette expérience, parvenir à réunir plusieurs natures de chakra différentes au mains d'un seul ninja. Jusque là, les seuls résultats donnés ont été des rejets et des arrêts cardiaques. Les hypothèses, idées et solutions commençaient à se faire minces dans l'esprit du scientifique, sans compter que malgré son important stock de cobayes, il n'allait pas tarder à être à cours d'organes de Shinobi frais.

Les mains enfouies dans la cage thoracique du patient, le savant fou perdait patience, réduisant inéluctablement la qualité de son travail. Une perte d'attention qui lui coûta un rein ainsi qu'un autre jeune cobaye humain. Une pause ne pouvait pas être de refus après une telle matinée. Orochimaru quitta alors son tablier, partit se laver les mains puis quitta la salle d'opération pour aller prendre un déjeuner. S'il y avait une chose pour laquelle Kabuto ne manquait pas à son maître, c'était bien pour la cuisine. Le jeune apprenti du Serpent était un piètre cuisinier, assez mauvais pour que ce soit Orochimaru qui se dévoue à cette tâche la majeure partie du temps. Quoi qu'il en soit, il en était désormais de corvée à chaque repas. Face à son plan de travail, Orochimaru fit donc cuire une boule de riz et cassa trois œufs qu'il fit brouiller.

Un seul couvert à table, on ne pouvait pas dire que le repas était agité. Le seul bruit audible dans la salle alternait était le claquement de baguettes. Pas même sa mâchoire n'émettait un son. Le vieux Shinobi semblait préoccupé, perdu dans ses pensée, comme si quelque chose le tourmentait. Il était peu probable que la solitude lui joue des tours. Peut être était ce un problème de l'ordre du pressentiment. Posant ses baguettes à coté de son bol, Orochimaru ferma les yeux et respira un grand coup. Tentant alors comme, une sorte de relaxation, le kekkei entourant le repaire aux 500m aux alentours du bâtiment averti le Serpent d'une intrusion.



Ouvrant instantanément ses paupières, le soldat solitaire sortit précipitamment de table, partant enfiler sa tenue de combat. Prêt à aller à la rencontre de ses visiteurs, Orochimaru quitta la pièce et arpenta ses longs corridors de pierre sculptée jusqu'à la sortie Nord de son antre, en direction de la zone d'intrusion. L'ex éternel fugitif connaissait bien le territoire environnant chacun de ses repaires secrets. Il se devait de mettre tous les avantages de son cotés afin de garder la tranquillité, pourrions nous également dire grossièrement...pour garder la vie, que nombre de personnes voudraient lui retirer.

Filant ainsi entre les arbres, furtivement, Orochimaru partit dénicher la vermine avant que celle ci ne se rende compte du danger provoquée par sa bêtise. Venir s'offrir à la gueule du loup, le chasseur n'aimait pas les proies de ce genre. Il les tuait bien sur...mais sans le plaisir de la traque, la prise n'en était que moins agréable. Son oeil finit alors par intercepté la cible. La partie allait s'avérer être plus intéressante que prévue...

Le sujet se trouvait au beau milieu d'une clairière, dos à son prédateur, encore insouciant de son sort. Le vieil homme convoité profita de sa position pour s'approcher...lentement, veillant à rester au sein de la couverture naturelle de feuillages. Invisible, il prit soin d'informer astucieusement sa proie de sa présence en diffusant le son de sa voie dans les airs.

Et qui espères tu éviter exactement...? Suigetsu.

Visant à instaurer un sentiment d’inquiétude avant la confrontation, Orochimaru profita de la dispersion de ses paroles dans l'environnement pour faire son entrée. Une entrée en scène brève, comme si l'intervenant avait quitter sa planque pour arriver instantanément aux cotés de sa jeune cible armée de sa lame démesurément grande.



Je suppose que tu sais quel territoire tu viens de fouler du pied n'est ce pas...?

J'espère que tu es venu pour réinvestir ta prison de verre car...si c'était le cas...je pourrai t'accueillir ici avec une bonne nouvelle.


Profitant de la situation pour blaguer, Orochimaru savait que quelles qu'étaient les convictions du jeune homme en arrivant en ces lieux, il savait qu'il 'y avait pas lieu de s’inquiéter. L'Hozuki était seul. Le Serpent ne ressentait aucune autre présence dans les parages. Peut être était ce une visite de courtoisie, ou une demande de service...

_________________
Hebi's Power:
 

avatar
Orochimaru
火 Sannin 火

火 Sannin 火


Messages : 132
Date d'inscription : 31/07/2014
Localisation IRP : Derrière toi
Présence /7 : Manger/Digérer/Dormir

Revenir en haut Aller en bas

Between predators. ~ Feat. Orochimaru

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Between predators. ~ Feat. Orochimaru
» Predators Pré-saison 2014
» Nashville Predators
» Nashville Predators
» PV de Roxane || Chloé R. Evans ( feat Kristen Bell ) pris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto New Era :: Zone RP :: Pays de l'Eau :: Refuge du serpent-