AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

La Sélection Naturelle [PV Orochimaru]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
MessageSujet: La Sélection Naturelle [PV Orochimaru] Sam 13 Sep - 10:28

Cela faisait déjà plusieurs heures que je marchais dans le Désert Sinistre, un peu à l'écart du village de Suna. En effet, j'avais demandée au Kage, Gaara un congé de plusieurs jours pour faire le point. Après tout, ça faisait déjà un petit moment que je m'interrogeait sur l'actualité politique des Cinq Nations et j'avais besoins d'être un peu seule. Entre les missions nazes que je me tapais depuis peu et les zones de troubles concernant Konoha, je me posais quelques questions. Pourquoi le corps de cette tâche d'Obito n'avait pas été montré, comme exigé par le Raïkage. Brûlé qu'ils disaient. Mouais... Bref, donc je marchais depuis plusieurs heures, ne sachant pas trop où aller. Fort heureusement, j'avais prit des gourdes, pour ne pas mourir faute d'une déshydratation. En même temps, faut être un peu con pour mourir comme ça.

Enfin. Alors que je continuais de marcher tranquillement, j'entendis des bruits, au loin. Ce devait sans doute être une tribus de nomade errante. Bon sang, ce que je pouvais pas piffer les gens comme ça. Ça demandait des droits de vivre dans le Désert mais en même temps refusait de payer une petite taxe. Et Gaara qui les laissaient faire. C'est fou comme j'avais envie de le cogner ce type. Alors que je décidais de passer mon chemin sans faire de vague, c'était sans compter mes sens alertes en toute circonstances. En effet, plusieurs hommes se rapprochaient dangereusement de la tribu. Et, pour un ninja expérimenté, leur soif de sang puait à des kilomètres. Ils voulaient sans doute tuer les nomades et voler leurs ressources. Que faire...

Fût-ce une époque que je n'aurais pas hésité une seule seconde pour aller les aider. Mais de l'eau avait coulée sous les ponts depuis l'emprisonnement de Shin. Non, je n'allais pas attaquer. Tout du moins, pas encore...

À une distance raisonnable du lieu, j'entendais les cris des femmes, des hommes et des enfants massacrés. Tous, sans exceptions. Et pourtant, je ne me décidais pas à intervenir. Je n'y gagnerais après tout, strictement rien. Retourner au village l'air de rien et attendre d'avoir comme mission de les anéantir serait plus judicieux. Après tout, ça respectait la logique de la Sélection Naturelle. Les braves gens se faisaient tués par des crapules. Et nous, Shinobis, tuions le crapules. Qui était-je, pour m'opposer à cette règle aussi simple que juste.

Malheureusement, tout ne se passât pas comme prévus. Il devait y avoir un ninja dans le lot car ils m'avaient repérés et se dirigeait vers moi. Ils seraient là dans moins de cinq minutes. Soupirant, je me préparais à devoir combattre. Après tout, je n'allais pas me laisser faire. C'était mal connaître l'aveugle ! Finalement, ils arrivèrent. Bien sur, je ne pouvais les voir, mais grâce au Doton, j'arrivais à sentir combien ils étaient. Mes pieds nus indiquaient la présence de cinq hommes, dont un ninja. Je ne pouvais pas juger parfaitement de son niveau mais vu son chakra, il devait être d'un niveau Chunnin, et encore.


- Alors mignonne... on cherche l'aventure ?

Bordel. Pourquoi tous les mecs en chiens venaient avec cette approche. Sérieusement, ils pouvaient pas faire preuve d'originalité pour une fois ? Non non. Toujours la même phrase bateau. En tout cas, au vu du timbre de sa voix, ses attentions étaient limpides. Et je n'allais certainement pas me laisser faire.

Sans même prendre la peine de lui répondre, je me mettais déjà bien en position pour combattre. Ils avaient sans doute vus mon bandeau frontal mais ne semblaient pas avoir peur. Et, tandis qu'ils commençaient à bouger, je me concentrais intensément. Ça n’avait beau être que des bouffons, la prudence était de mise.

Rapidement, quatre des cinq opposants étaient ko. Ne restait plus que le ninja qui semblait, vu sa démarche bien moins sur de lui. Cependant, il comptait encore m'attaquer, si j'en jugeait par les mots qu'il prononçât alors :


- Salope ! J'vais te crever !

Non mais vraiment... quel débile. Il espérait faire quoi exactement ? Bien sur, je n'avais pas tué ses camarades, les assommant simplement. Mais bon, il ne semblait pas avoir comprit la leçon et la différence entre n,os forces.  

- Tu comprend pas quand j'y vais doucement. Tu comprend pas quand j'te frappe. J'vais devoir te tuer...

Désormais, ma soif de sang était clairement palpable, tandis que je concentrais mon chakra. Ce type me fatiguait et je voulais le finir en un coup. Fouillant dans ma poche, j'en sortit une pièce unique. Folle ? Non, simplement fatiguée de combattre. Je voulais finir ça rapidement. Et, tandis que je la lançait habilement, un sourire carnassier se dessinait sur mon visage. Mon adversaire ne put entendre qu'un dernier mot avant de mourir...

- Railgun...

Je fouillais les cadavres des bandits, dans l'espoir d'y trouver un peu de nourriture. Après tout, j'avais la dalle. Faut pas croire, ça fatigue d'utiliser ce genre de puissante technique. Soudain, je sentis une présence derrière moi. Une présence étouffante. Forte et violente à la fois. Mais également malsaine. Elle était toute proche...

Sans daigner bouger la tête, continuant à fouiller, je prononçais quelques mots pour ce visiteur imprévu :

-Je ne me souviens pas avoir jamais laissé quelqu'un s'approcher autant de moi par derrière.




Invité
Invité




Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La Sélection Naturelle [PV Orochimaru] Sam 13 Sep - 23:11

L'arrivée du crépuscule, il fallu bien que le pâle voyageur solitaire attende son arrivée avant de penser entreprendre une traversée du désert. Orochimaru haïssait cette région du globe plus que tout autre lieu. Une chaleur suffoquante la journée...et un vent de tout les diables le soir, donnant l'impression que la température chutait sans limite au dessous du zéro absolu. Le pire de tout pour une bête à sang froid étant de rester exposé à la chaleur, le reptile antropomorphe quitta son repère souterrain, situé à la frontière des Pays des Oiseaux et du Vent, peu avant le couché du soleil.

J'espère que ces incapables auront fait le travail que je leur avait assigné. S'ils n'en ont pas été capables, j'espère qu'elle aura eu le bon sens de les achever.

Fusionnant avec les fonds humides de sable, le Serpent n'en voyageait que mieux. Il fallait avouer qu'user de son ninjutsu Doton était également bien plus pratique que de courir sur une masse incontrôlable de sable sec et lisse. Il remontait à la surface à intervalles réguliers, brièvement, tel le dauphin navigeant au large de l'océan. Finalement, il finit par ressentir la présence de sa proie non loin de lui. Sa convoitise actuelle était toute proche, elle se rapprochait...du moins...il s'en rapprochait. Se rapprochant de plus en plus dangereusement, restant un couple de mètres au dessous de la surface, gardant une aptitude lente et discrète tout en restant aussi prudent et silencieux que ses compétences lui permettaient de l'être, il remonta à la surface.

Elle est douée...

Une fois un certain perimètre franchi, la jeune femme, cible du vieux Shinobi aux étranges ambitions, déclara avoir repéré ce dernier. Ne marquant pas plus de surprise que ça, Orochimaru évalua plutôt ses capacités sensorielles théoriques. Il était à présent à la surface, à moins de 5m de son émettrice. Lors de sa déclaration, il était enfoui 1m sous terre environ. En admettant une capacité sensorielle superieure à cette distance, Orochimaru se laissa une marge de 15m, supposant que la jeune aveugle ressentait la présence vitale et organique autour d'elle sur un rayon d'une vingtaine de mètres maximum, peut être un peu plus, surement un peu moins. Le vieux combattant préférait se donner des estimations larges et doubler de prudence en toute circonstance que de risquer sa vie et son énergie pour des détails de la sorte.

Se postant donc droit comme un "i" derrière la kunoichi, entouré de quatre malheureux corps inconscients et salement amochés ainsi que d'un cadavre au plexus solaire parfaitement transpercé, le célèbre champion du Trio Légendaire de Konoha n'attendait pas à ce que l'aveugle découvre son identité. Il espérait cependant qu'une aura glaciale l'habite à son arrivée. Hors, il n'en était rien. La jeune femme semblait méfiante, agacée et déterminée mais...dépourvue de toute peur et crainte.

...Et moi je ne savais pas qu'une aveugle était capable d'apercevoir l'imperceptible. Comme quoi...malgré nos atouts respectifs, nous souffrons tous deux d'un handicap commun: la négligence.

Ne quittant pas Hikaru de son oeil perçant, l'ouverture constante de son regard offrait au Serpent un tout nouveau panoramique. Les cinq sens du prédateur lui étaient essentiels à sa dominance. La raison de sa présence à cet instant, face à cette jeune femme particulière, était peut être due à sa curiosité. Peut être était ce dut à un but précis, plus sombre. Ou bien peut être Orochimaru ne se trouvait actuellement à cet endroit uniquement pour se distraire. Un subtil mélange des trois éventuellement...après tout, un homme de talent du calibre qu'il était se devait d'accomplir bien des choses en une simple tâche qu'il s'incombait. Là était toute sa force et son imprévisiblité.

Regardant avec satisfaction la victime de la jeune femme, puis le détournant vers les quatre masses d'incompétence inertes dans le sable, Orochimaru imaginait la scène qui venait de se produire. Une question subsistait cependant...

Ces hommes étaient tes agresseurs, ça se devine facilement...pourquoi leur avoir laissé la vie sauve? Pourquoi avoir épargné la vie de quatre d'entre eux...et executé si brutalement celui-ci? Si le meurtre et la légitime défense ne sont pas les critères qui te poussent à tuer...quels peuvent il bien être t-ils dis moi?

Parlant du ton le plus sincère qu'il était capable d'offrir, autrement dit, celui de la vraie sincérité, Orochimaru ne montra dans son intonnation aucun signe d'aggressivité ou de provocation dans sa voix. Son timbre froid et maléfique de Serpent ne le lâchait bien évidemment pas mais, rien dans ses paroles ne semblait destiner à terrifier la kunoichi de Suna, perdue, seule au beau milieu de ce vaste desert de sable, virevoltant et s'éparpillant au pas de l'imprévisible volonté du vent.

PS:
 

_________________
Hebi's Power:
 

avatar
Orochimaru
火 Sannin 火

火 Sannin 火


Messages : 132
Date d'inscription : 31/07/2014
Localisation IRP : Derrière toi
Présence /7 : Manger/Digérer/Dormir

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La Sélection Naturelle [PV Orochimaru] Dim 14 Sep - 9:16

...Et moi je ne savais pas qu'une aveugle était capable d'apercevoir l'imperceptible. Comme quoi...malgré nos atouts respectifs, nous souffrons tous deux d'un handicap commun: la négligence.

Si cela avait été une personne comme une autre qui avait prononcé ses mots, je l'aurais tuée sans l'ombre d'une hésitation. Cependant, ce n'était pas possible. Et puis, ce n'est pas comme si il avait tord dans un sens. J'avais effectivement fait preuve de négligence était uniquement ma faute. Après tout, laisser quelqu'un en retrait, le plus fort de la bande était un mode opératoire assez commun, et efficace qui plus-est. Cependant, cette homme, à en juger par le timbre de sa voix ne semblait pas hostile. Il y avait peut-être même une point d'amusement dans sa voix...

- Lorsqu'un individu est privé de toute lumière, il doit trouver des moyens détourner pour se battre. J'attend, j'écoute, j'observe puis j'agit. C'est très simple une fois qu'on à choppé le truc. Mais tu ne me sembles pas être un débutant toi non plus. Je ne t'apprend rien.

Même si je n'en montrais rien, j'étais sur mes gardes. Tous mes sens étaient concentrés sur cet étranger . Il n'y avait pas de doute à avoir, il était fort. Après tout, vraiment peu de personnes étaient capables de me prendre par surprise comme ça, sans que je ne m'en rende compte. Et encore moins dégageaient cette aura étouffante qu'était la sienne. Mentalement, je repassais en revue les personnes qui étaient capables de faire ça, tandis que je me levais. La tension dans l'air était palpable. En tout cas pour elle, oui. Après tout, une personne, même inconsciemment dégage toujours quelque chose. C'était un des avantages à être aveugle, on repérait ce genre de signes. C'est alors que l'homme prit de nouveau la parole, d'un ton froid et... maléfique ? Oui. Ce type puait le mal. Comment avais-je fait pour ne pas m'en rendre compte ?  

Ces hommes étaient tes agresseurs, ça se devine facilement...pourquoi leur avoir laissé la vie sauve? Pourquoi avoir épargné la vie de quatre d'entre eux...et exécute si brutalement celui-ci? Si le meurtre et la légitime défense ne sont pas les critères qui te poussent à tuer...quels peuvent il bien être t-ils dis moi?

Sourire. Un sourire était sans doute visible sur mon visage. Après tout, dans ce genre de moments, je n'étais pas vraiment capable de contenir mes émotions. Et puis, avec ses quelques mots prononcées, je me rappelais de quelque chose. D'une voix, que j'avais déjà entendue, il y à plusieurs années de ça. Comme je ne voyais rien, je faisais bien plus attention aux petits détails comme ça. J'avais ma réponse.

- Ce type était un ninja. Un déserteur sans doute, donc sa prime doit être correcte. Quand aux autres, je préfère les laisser vagabonder un peu afin qu'ils tuent encore quelques autres personnes. Comme ça, si je les retrouvent plus tard, je les tuerais et gagnerais plus d'argent.

Pas l'ombre d'une hésitation dans mes paroles. C'était la vérité après tout. Je n'étais pas aussi naïve que les autres ninjas du village. L'amour ? La camaraderie ? Quelle bonne blague, quand on y pense. Comme si le système actuel pouvait marcher. Après quelques secondes d'hésitations, je décidai finalement de jouer carte sur table avec cet individu dont je connaissais désormais l'identité.

- Les honnêtes gens se font avoir par les malfrats, qui sont sous le joug des mafias. Ces mêmes mafiias se couchent par terre devant des Nukenins. Et notre travail, c'est d'éliminer les Nukenins. Ça s'appelle la Sélection Naturelle, tu devrais être un expert en la matière...

Un souffle.
Trois mots.
Un seul nom.


- Pas vrai... Orochimaru ?


Invité
Invité




Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La Sélection Naturelle [PV Orochimaru] Dim 14 Sep - 13:49

D'égal à égal, telle semblait être la vision qu'Hikaru avait de la relation naissante entre elle et son interlocuteur. Une vision bien naïve mais compréhensible de la part d'une aveugle. Elle s'écartait cependant bien loin du point de vue de l'animal partit à sa rencontre, une vision d'un lien plus primitif, rapporté à la survie et non à la diplomatie entre êtres civilisés. Orochimaru jamais ne se considererait comme autre chose qu'un prédateur au sommet de la chaine alimentaire. Ne craignant rien ni personne, visant toujours à être en position de force sans ne jamais prendre de risque, il était le prédateur, elle était la proie, l'animal privé de toute chance de victoire face au dominant de la scène.

Abordant son ainé comme son camarade de toujours, la jeune femme tutoyait familièrement et sans crainte ce dit prédateur. Il avait en horreur ce genre de manque de respect. S'il n'avait pas parcouru un tel chemin à travers le désert pour une raison bien précise, la jeune femme gîrait probablement au sol depuis quelques temps à cet instant. Étant pour le moment hors de danger, le Serpent laissa son interlocutrice remplir les blancs de ses interrogations, adoptant une attitude tout à fait étrange, comme si la scène l'amusait. Instant de dérision, souvenirs particulier, sourire nerveux? Le vieux nukenin ne chercha pas à comprendre la nature de cette expression faciale innapropriée et se concentra sur les paroles qui allaient la suivre.

...Une jeune femme bien peu scupuleuse pour une kunoichi de Suna. Je ne regrette pas d'avoir porté mon choix sur elle.

De sa réponse, Orochimaru afficha à son tour un léger sourire en coin, comme s'il la considérait comme une réponse...satisfaisante. Gardant cette même voix, à la limite de l'amicale, comme si l'inconnu cherchait simplement à mieux connaitre la personne face à lui, il poursuivit la conversation.

L'argent...l'argent est donc ton unique motivation en tant que Kunoichi? Seul cette ressource est assez précieuse à tes yeux pour te permettre de mettre ta vie en jeu, dépasser tes limites, ne pas hésiter à faire de sacrifices nécessaires?
...
Je te prierais de pardonner mon langage mais si tu veux mon avis...cette motivation illusoire n'est que pure bêtise.


La fixant jusqu'au plus profond de son regard laiteux, sans repère ni expression, Orochimaru comprit qu'il ne faisait aucun effet à l'aveugle. N'en ayant pas eu une comme ça depuis longtemps, il avait espoir de poursuivre encore un peu la conversation avant de passer à l'étape superieure. Poursuivant alors la description de son point de vue sur le système Shinobi, partageant sa vision cynique du monde, la jeune femme conclua son discours de la plus étonnante des nouvelles...Ce genre de nouvelle innatendue délectant la pâle créature amatrice de surprises, ce genre de nouvelle ayant pour effet de lui faire licher instinctivement et amoureusement les babines.

Alors comme ça tu connais mon identité. Décidemment, tu es une femme pleine de surprises Hikaru. Puisque tu sais à qui tu t'adresses et que tu m'as gentiement posé ta question...je suppose que j'ai pour devoir de te répondre.

Marquant une longue pause avant de répondre, se faisant peut être désirer, ou peut être laissait il le soin à l'intrépide femme de s'imaginer la réponse, il finit par exprimer le fond de sa pensée, exposer sa science de Shinobi quinquagénaire.

...qui appelles tu les honnêtes gens? Ces personnes dénuées d'esprits critiques corruptibles par ce que tu appelles les mafias? Les honnêtes gens deviennent malfras, tous soumis à l'autorité de ceux pensant la posséder de par leur richesse pécuniaires, leurs possessions materièles et leur influence. Quant aux Nukenins, ne fait pas l'erreur de les comparer. Ne va pas croire qu'un ancien membre d'une institution militaire que vous appelez Village Caché contrôle nécessairement la pègre dans ce monde. La majorité d'entre eux sont simplement des soldats n'étant pas fait pour se soumettre aux règles de ces dites institutions. Tel est mon cas...Je suis un criminel aux yeux de mon vieux village, je suis un criminel aux dires de leurs lois. A mon sens, je suis simplement un ninja autonome, n'étant pas destiné à me soumettre à leurs règles restrictives, ne faisant qu'empêcher ce monde Shinobi de se projeter vers un futur utopique. Je ne suis qu'un marginal à l'écart de l'opinion majoritaire.

Marquant à nouveau une pause, laissant le soin à son auditrice d'assimiler les différents points de son discours, l'orateur poursuivit finalement, laissant son inspiration de l'instant parler pour lui jusqu'à en arriver à formuler une conclusion.

...Et toi, penses tu te situer du coté des honnêtes citoyens? Non bien sur, tu es un soldat. Penses tu justifier tes actes, aussi cruels soient-ils, au nom de ton Kage, de ton peuple et de sa sécurité? Penses tu vraiment que la majorité comprendrait ton point de vue si elle savait que tu avais tué de sang froid un hors la loi et laissé fuir ses quatre sbires? Et comment réagiraient ils si elle connaissait la nature de ton point de vue? Penserais tu qu'elle la partagerait? Penses tu que tes pensées se fondrait dans l'opinion générale...ou seraient acceptés par la clémence du Kazekage? Peut être accepteraient il que tu gardes ces pensées pour toi tant que tu acceptes de te soumettre à leur règles...de t'écraser face à leur autorité. Ce système ne te rappelle t-il pas celui d'un autre...?

Écartant les jambes, levant les bras à mi-hauteur devant le regard vide de la jeune femme, Orochimaru exposa son corps face à elle, semblant lui exprimer un message corporel. Effectuant ce geste, d'une part, comme s'il considérait que la vue de la spectatrice ne souffrait d'aucune défaillance et d'une autre comme s'il s'offrait littéralement à cette dernière, le Serpent esspérait peut être conclure son discours avec plus d'éloquence que pouvaient l'être de simples mots nus et au sens maléable.

L'argent est ton unique motivation? Si rien n'a plus d'importance pour toi...alors laisse moi t'offrir quelque chose: Une chance de subtiliser mon corps. Tu n'en tireras peut être rien des forces Alliées aujourd'hui...mais je suis presque sur que tu pourrais négocier au minimum 70 millions de ryos au marché noir. Peut être même trente de plus si tu parvenais à t'adresser aux bonnes personnes. Si ma valeur t'offre une raison de m'abattre, alors ne réfléchit pas, n'hésite pas et bats toi pour tes convictions les plus chères à ton coeur...FRAPPE!



_________________
Hebi's Power:
 

avatar
Orochimaru
火 Sannin 火

火 Sannin 火


Messages : 132
Date d'inscription : 31/07/2014
Localisation IRP : Derrière toi
Présence /7 : Manger/Digérer/Dormir

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La Sélection Naturelle [PV Orochimaru] Dim 14 Sep - 14:33

J'écoutais patiemment ses paroles, attendant que ce dernier finisse de parler. Je savais de quel bois était fait cet homme. Il valait mieux être prudente, je ne pouvais me permettre le moindre écart. Après tout, j'étais parfaitement consciente et savait à quel point il était fort. Face à lui, je n'étais pour l'instant qu'un bout de papier. Je n'avais aucun poids. Et ceux, pas avant longtemps. Très longtemps.

Ne disant pas un mot, je continuais de l'écouter. Ainsi, j'avais attisée sa curiosité et son intérêt ? Quand donc ? Je n'en savais rien. Mais bon, il était connu qu'Orochimaru avait des oreilles partout. Et je ne pouvais que comprendre ça. Mais qu'avais-je donc de si intéressant ? Question idiote. Il devait s’intéresser au Jiton. Il parlait de ma motivation. L'argent ? Pas le moins du monde. Il se fourvoyait, comme je m'étais fourvoyée il y à bien longtemps sur le système shinobi actuel.

Motivation illusoire ? Pure bêtise. Oui, dans un sens il n'avait pas tord. Cependant, j'avais réfléchis bien au delà des apparences. Je continuais de ne rien dire, attendant qu'il finisse son discours. Je relâchais mon attention, l'espace d'un minime instant. Je sentais une colonie de fourmi, à sa droite et tournait ma tête vers elle. Je me demandais s'il en tiendrait rigueur et savait ce qu'il se passait. Après tout, les fourmis étaient fascinantes. Nous avions tant de choses à apprendre de ses insectes.

Tandis qu'il commençait à parler de sa vision de notre monde, je m'accroupissais, tendant mon doigt vers le sol, afin qu'une fourmi ne vienne s'y loger. Je continuais de sourire. Cette discussion s'avérait être passionnante. Et son point de vue était lui aussi très intéressant. Oui, c'était peut-être idiot de me relâcher alors comme ça alors que j'avais devant moi l'un des plus grands criminels de notre époque en face de moi. Mais bon, je ne valais rien face à lui. Que je sois sur mes gardes ou pas ne changerait rien à rien.

C'est alors qu'il dit quelque chose de très intéressant. Il parlait de moi, de mes actes et de ma dévotion envers mon village. Amusant, car je me posais justement des questions dessus, depuis un moment. Qu'était le village pour moi ? Qu'était mon Kage ? Mon honneur de ninja. Je ne savais pas trop, en fait. Quoi de plus normal. Je n'étais qu'une pierre de l’édifice, facilement remplaçable. Personne n'était indispensable dans le monde. Nous n'étions que des jouets, utilisés au bout vouloir des institutions, avant d'êtres jetés dès qu'ils devenaient gênants.

La fin de son discours était assez amusant. Il me laissait une chance de l'affronter afin de prendre son cadavre et de devenir riche. Décidément, même une personne comme lui pouvait se tromper. Désormais debout, toujours avec la fourmi sur le bout de mon doigt, je pris finalement la parole, afin de lui donner la réponse à ses interrogations.


- L'argent n'est rien pour moi. Ce n'est qu'un moyen d'accéder à mon objectif...

Oui. Ce n'était rien d'autre qu'un moyen comme un autre. Il y en avait plusieurs d'autres, mais celui-ci était particulièrement efficace. Après un instant, je repris alors la parole, toujours d'un ton assez relaxé :

- Si je vainc des adversaires avec une forte prime, c'est qu'ils sont forts. Et donc, je le deviendrais également. Puis à ce moment-là, je deviendrais connue, et des adversaires plus puissants viendront à moi. Si je les vaincs, je deviendrais encore plus forte, et ainsi de suite.

Oui. L'argent, les missions. Tout n'était qu'un prétexte Un prétexte pour augmenter ma force, afin de devenir toujours plus rapide, plus réactive, plus forte. Je n voulais qu'une seule chose, de la puissance.

- Je me fiche de Gaara, aussi bien que de l'avis des autres. Je suis moi et le regard des autres n'y changera rien. Cela fait vingt-cinq ans que je suis comme ça et je ne changerais pas.

- Je veux plus de puissance... Je ne veux pas que les gens se demandent "Que vaux vraiment la fameuse Hikaru ? Si je la bat, je deviendrais le numéro un !". Non, c'est bien loin d'être suffisant. Je ne veux pas être limitée par une force factice de cet acabit...

Reprenant mon souffle l'espace d'un instant. Je finis par dire quelques mots pour conclure...

- Je veux que la simple idée de me défier soit ridicule. Qu'on ne puisse même pas songer à m'affronter ! Il me faut le pouvoir absolu !... Si pour ça, je dois massacrer par centaines, ce n'est pas ça qui m'empêcheras de dormir.

Ajoutais-je alors, un sourire sadique sur le visage, tandis que j'écrasais sans ménagement la fourmi que j'avais sur le doigt.



Invité
Invité




Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La Sélection Naturelle [PV Orochimaru] Dim 14 Sep - 22:57

Impertinence, impolitesse, irrespect, la petite aveugle combinait les défauts impardonnables par l'amateur de la stricte et disciplinée vieille école. Jouant avec des fourmis lors de son discours, elle ne semblait avoir strictement rien à faire des déclarations de son émetteur. Le vieil homme, lancé, ne s'arrêta pas pour autant et décida de garder son calme. La correction de tous ces défauts pouvait attendre quelques minutes.

Son attention ne fut finalement captivé que lorsque le discours en arriva au passage tournant autour de sa personne. Orochimaru, avec ses traits de caractères particuliers, ne pouvait pas lui repprocher l'égoïsme comme défaut. Peut être voyait il lui même ce trait comme une qualité avant tout.

Lorsque vint enfin la fin de son discours, Hikaru ne répondit pas par un acte, mais par des mots. La provocation du Serpent n'avait pas marchée. Il fallait dire aussi que ses acusations premières n'étaient pas fondées et dites trop rapidement. Rien de grave dans le fond...une réponse verbale n'était pas une si mauvaise chose dans le fond. Des précisions sur sa proie et toujours un total contrôle de la situation. Tout se passait toujours comme prévu. Il écouta donc son interlocutrice jusqu'à la fin, captivé par la noirceur augmentant en crescendo tant dans son ton que dans ses paroles. Fasciné, il comprit qu'il avait fait le bon choix en s'interessant à son cas. Elle allait faire une parfaite élève, une servante idéale à sa cause et ses lubies actuelles.

La puissance. L'atteinte de la qualification d'invincible. Jamais tu n'obtiendras cette qualification. Crois en l'experience d'un ninja avisé, malgré toute la puissance que tu seras capable d'aquerir si tu la désires vraiment. Il y aura toujours une épine n'attendant qu'à se fourrer dans la plante de ton pied...

Y ayant apparemment pris gout, Orochimaru s'arrêta de parler, prenant le temps de marquer un petit sourire en coin sur son visage, un regard des plus fascinés par la kunoichi face à lui.

...Commençons par moi. Tu crains l'idée de m'affronter. Tu aimerais être à ma place et que je sois à la tienne. Tu aimerais..peut être le désires tu vraiment? Le seul moyen que j'ai de le savoir, comprends le, c'est de tout mettre en oeuvre pour t'ôter la vie. Tes désirs les plus profonds et véritables se materialisent en réalité. Laisse moi maintenant vérifier si c'est la vérité qui m'est parvenue aux oreilles...

Sous ces mots, Orochimaru positionna délicatement sa main sous sa bouche. Soufflant au creu de sa paume comme pour envoyer un baiser ou un tas de poudre, rien de tout ça n'en sortit mais un immense jet de flammes violettes. Ce souffle flamboyant s'étala rapidement sur une dizaine de mètres face à son responsable, traversant dans sa trajectoire, la position de la jeune impertinente aveugle. Pour entamer les hostilités et pouvoir évaluer le niveau de la jeune kunoichi aux sombres ambitions, Orochimaru décida de ne pas y aller trop fort, de ne pas submerger sa proie. Après tout, s'il voulait sa mort, elle n'aurait à cet instant pas l'occasion de se défendre face à l'ardente attaque colorée face à elle.

La chasse est...ouverte!

Première Technique, on commence gentillet :
 

_________________
Hebi's Power:
 

avatar
Orochimaru
火 Sannin 火

火 Sannin 火


Messages : 132
Date d'inscription : 31/07/2014
Localisation IRP : Derrière toi
Présence /7 : Manger/Digérer/Dormir

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La Sélection Naturelle [PV Orochimaru] Jeu 18 Sep - 20:03

Il y avait longtemps que je n'avais pas eu conversation aussi intéressante. Orochimaru était un être fascinant. Curieux, intelligent, fort et sombre. Il regroupait tout un tas de qualité que j'appréciais. Et dire qu'à une époque, je le détestais. Mais bon, de l'eau avait coulée depuis et je n'avais pas vraiment de ressentiment envers lui. Au contraire, il était fascinant. Et aussi, il avait raison. Il y avait toujours plus fort que soi en ce bas-monde. Même si je devenais la plus forte, ça ne durerait qu'une génération. Enfin, pour l'instant, je me concentrais sur ma discussion avec l'homme serpent.

Cependant, je ressentais quelque chose dans l'air. C'était peut-être pratiquement imperceptible mais... une soif de sang. Tout de suite, je me mis sur mes gardes. S'il comptait m'attaquer, je vendrais chèrement ma peau. Certes, je n'avais que très peu de chances de gagner en cas d'affrontement, mais il fallait tout de même que j'essaye. De plus, son discours raisonnait profondément dans mes oreilles. Oui, c'était aussi limpide que de l'eau de roche - bien que je ne comprenne pas cette expression - et j'étais déjà sur mes gardes. Mes mains prêtes pour exécuter une technique.

Et le résultat ne se fit pas attendre. En effet, la chaleur devint vite bien plus étouffante qu’auparavant. Une technique Katon, sans doute. Après tout, il était connu qu'Orochimaru possédait des dizaines et des dizaines de jutsus. Il devait d'ailleurs avoir nombres de Raïtons. Autrement dit, je devais gagner avant qu'il ne les utilisent. Heureusement, j'étais déjà prête et un mur de terre apparu, derrière moi, bloquant le jet de flamme. Je savais que j'avais moins de quelques secondes pour agir. Profitant du fait qu'il ne pouvait sans doute pas me voir, je glissais ma main dans ma poche pour récupérer une pièce, avant de durcir la dite main avec la roche.

Dès que le jet de flamme s'arrêta, je prit mon élan pour sauter vers le haut, poing tendu vers l'endroit où je devinais qu'il serait. Le plan était de tenter de l’éblouir. Je ne savais pas quelle il était mais j'espérais que la lumière du soleil l’éblouirait. Auquel cas, j'avais des chances raisonnables que mon attaque porte.

Comme mon poing était plus lourd, la chute se fit plus rapide. Ainsi, en l'espace de seulement quelques secondes, j'étais déjà devant Orochimaru. Prête à frapper du poing. Je souriais. Il était là, tout juste à côté. Je n'avais qu'à avancer le poing pour le toucher. Mais je ne le fit pas.

Le poing de roche se désagrégeait en moins d'une seconde. Laissant place à un poing tout simple, moins de deux mètres de distances d'Orochimaru. Et dedans... il y avait une pièce. Moins de deux mètres de distance...


- Même si c'est toi Orochimaru,... tu vas saigner.

J'avais prononcé ces derniers mots tout en tirant mon surpuissant Railgun. C'était quitte ou double.

Récap:
 


Invité
Invité




Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La Sélection Naturelle [PV Orochimaru] Jeu 18 Sep - 21:09

L'ardent feu ténébreux noyait l'horizon du Serpent, prêt à ébouillanter le sang de la supposée combattante intrépide face à lui. C'est alors qu'une parcelle de terre se décolla du sol pour se dresser derrière cette dernière. Orochimaru comprit que sa proie n'allait pas se laisser surprendre ou impressionner aussi facilement.

Cache toi oui, laisse moi te faire abandonner ton terrier!

Les flammes commencèrent à fragiliser le bouclier Doton de fortune. Les craquelures s'amplifièrent sous le souffle flamboyant avant que l'aveugle ne prenne l'initiative de contre attaquer. L'offensive aérienne fut déclarée. Imposant rocher en guise de main, la jeune kunoichi chuta en piqué sur son opposant.

Mmh, quelle lenteur...

Voyant la masse ombragée au dessus de sa tête, Orochimaru s'accroupit brutalement, apposant avec force la main droite contre le sol malléable de sable. Venant ensuite s'écraser l'amas de roche, Orochimaru effleura le corps de la jeune femme ce qui le poussa instinctivement à bondir d'un ample saut arrière, net et précis, l'envoyant le plus loin possible de son adversaire.

Laissant partir en poussière son arme contondante, Hikaru n'essaya pas de poursuivre son attaque. Poing fermé, son regard semblait avoir déjà mit fin aux jours du vieux serpent malicieux. C'est alors que durant la prononciation des quelques mots remplit de détermination de la kunoichi assurée, un bruit spatial retentit soudain, interrompant le message vindicatif de l'aveugle. Mouvements figés, poing toujours fixement clos, un large et complexe sceau brillait sous ses pieds.  

Prouve moi que tiens à ta maudite vie!

S'énervant sans prévenir, le ninja primitif fit fusionner ses membres inférieur, laissant son corps flasque tomber au sol. S'écartant pour prendre de l'élan avant de foncer à toute vitesse sur sa proie. Poings fermés, Orochimaru arriva en un instant auprès de sa cible, visant d'un coup puissant l'estomac de sa victime, afin de pouvoir emporter le corps dans sa course. Une fois ceci fait, il pourrait asséner au coup de son autre poing droit dans le menton de l'aveugle fragile et ainsi l'assommer suffisamment pour la rendre à sa merci.

Si tu ne survies pas maintenant par tes propres moyens...je serais obligé de te tuer ma petite. Mais cela me décevrait terriblement...

OroTechCorporation:
 

_________________
Hebi's Power:
 

avatar
Orochimaru
火 Sannin 火

火 Sannin 火


Messages : 132
Date d'inscription : 31/07/2014
Localisation IRP : Derrière toi
Présence /7 : Manger/Digérer/Dormir

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La Sélection Naturelle [PV Orochimaru]



Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas

La Sélection Naturelle [PV Orochimaru]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Michaëlle Jean commente l'élection du Prés. Obama...
» Catastrophe naturelle en perspective a Petion-Ville
» Sélection de vieux films
» Teinture naturelle
» Michel Martelly a remporté le deuxième tour de l'élection présidentielle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto New Era :: Zone RP :: Pays du Vent :: Désert sinistre-