AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Aburame Kishomaru ou l'art de l'indécision ultime (terminée)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
MessageSujet: Aburame Kishomaru ou l'art de l'indécision ultime (terminée) Lun 28 Juil - 20:50



Aburame power



Carte d'identité


× Nom(s) : Aburame
× Prénom(s) :  Kishomaru
× Surnom(s) : /

× Âge : 18 ans
× Sexe : M

× Situation (marié/célibataire/etc): Célibataire

× Pays d'origine : Pays du feu
× Grade : Chuunin
× Rang : Rang B

× Spécialité(s) : Dominante:Taijutsu; Secondaire: Ninjutsu
× Affinité(s) : Hijutsu Aburame
× Nom de l'avatar - manga de provenance : Hasegawa Taizou, Gintama


Description physique


Kishomaru est un jeune homme athlétique, ses durs entraînements lui ont donné ce corps musclé bien qu'étant sans exubérance. Il n'est pas spécialement porté sur la musculation, il préfère obtenir un corps sain par le biais de l'exercice. S'il peut sculpter son physique tout en améliorant ses performances de combattant c'est tout bénef. Il est de taille moyenne, ni trop grand ni trop petit, dans une foule compacte il ne se démarquerait pas. Et il apprécie cela. Malgré son accoutrement qui est loin d'être du type Aburame, c'est-à-dire les capuches, les vêtements sombres, les vestes dont le col cache la moitié du visage, il possède un visage très fidèle à son clan. Peut-être est-ce dû à ses lunettes de soleil, mais ses traits sont très caractéristiques. Un visage qui paraît sévère de prime abord, une mâchoire carrée n'arrangeant rien à son ton dur. Une bouche bien souvent ayant coin vers le bas, bref un Aburame inutile de vous les décrire je pense.

Comme déjà dit, il porte des lunettes de soleil, son seul lien vestimentaire avec son clan. En dessous il cache des yeux profondément sombres et légèrement violacés. C'est plaisant à regarder pour tout dire, mais il est coutume de les cacher alors il les cache.

Il arbore une coupe de cheveux brune que l'on pourrait qualifier de naturellement en bataille, ce qui n'est pas faux. De plus il porte une petite barbiche de couleur similaire à ses cheveux.

Ses habits donc, s'ils ne sont pas comme ceux de son clan comment sont-ils ? Eh bien ils sont très basiques. Il ne porte qu'une chemise, largement ouverte avec des manches courtes, un short lui arrivant au-dessus des genoux. Ces deux éléments sont de couleur brique. Enfin il porte des sandales en toute simplicité. Cet accoutrement est plus simple pour son style de combat… particulier.



Description psychologique



Enfant, Kishomaru était très loin d'être comme le reste de son clan. Il était jovial et blagueur, il se faisait facilement des amis de tous genres et qu'est-ce qu'il pouvait être bavard. En grandissant, son innocence s'envola peu à peu, au fil des drames. Plus il vieillit plus il ressemble à son père, qui est un Aburame pur et dur, n’alignant pas plus de trois mots dans une phrase. Depuis toujours il redoutait de devenir comme cela mais en le devenant il se rend compte petit à petit qu'il n'y a pas de mal à être un peu plus… réservé. Il possède un lien très fort avec sa famille, enfin un lien normal pour les Aburame qui sont naturellement très liés les uns aux autres. Leur passé de clan reclus est encore dans la mémoire de chacun, c'est sûrement pour cela qu'ils se serrent autant les coudes. Personne ne reste sans rien faire dans la famille, c'est une question de devoir. Le devoir et l'honneur sont des choses très importantes pour eux, et les enfants sont éduqués de façon à perpétrer cette façon de penser. Trahir est donc impensable pour eux, ce mot n'existe que pour effrayer les enfants au même titre qu'une histoire de fantôme. Pourtant ils ne sont pas si dépendants du village que d'autres clans, ils sont autonomes autant qu'honorables et dévolus au village.

Kishomaru est donc un Aburame, un vrai, en devenir. Son lien avec les insectes le rend très sensible à la nature. Il hait ceux qui font du mal aux insectes mais pas que, faire du mal à tout type d'animaux l'énerve fortement. Tout comme les clans de Konoha, tout comme les membres de sa famille, il sait que chaque être de la nature à son utilité, alors éliminé un de ces êtres est d'une cruauté sans nom selon lui.

De plus, c'est quelqu'un de sensible, non pas du genre à pleurer dès qu'un oiseau pète mais il éprouve des sentiments et il sait les écouter. Quand il aime une femme, il ne s'en cache pas, quand il n'aime pas quelqu'un il ne s'en cache pas non plus, pas du tout même. Malgré la maturité qu'il acquiert au fil du temps, il garde son côté bavard, même moqueur certaine fois. Son sens de l'humour est assez spécial pour dire la vérité. Il n'a aucune pitié quand il s'agit de mettre fin à une vie humaine, paradoxalement avec ce qui a été dit plus tôt. L'être humain n'a pas sa place dans la nature selon lui, alors bien sûr il ne va pas se suicider pour autant etc. mais plus il observe les insectes plus il se rend compte que l'Homme a raté une étape importante dans l'évolution.

Il aime la pluie et la nuit, non pas qu'il soit d'une humeur spécialement mélancolique ou autres, c'est juste que l'obscurité l'aide à réfléchir et la pluie le détend, ni plus ni moins. Il aime beaucoup les filles, énormément bien que le côté Aburame de sa personnalité l'écarte instantanément de l'amour, il ne s'en inquiète pas pour autant. Il préfère boire de l'eau ou du thé qu'à de l'alcool et préfère le poisson à la viande. Il affectionne beaucoup l'art, le dessin en particulier, et a un faible pour l'art des marionnettes de Suna. L'une de ses passions est de fumer, si on peut appeler une passion. Il consomme facilement un paquet par jour, par jour de pluie on va dire.

En combat, c'est une personne tout aussi stratégique que fonceuse. Il a pour habitude de soi utiliser une stratégie standard de son clan, soit établir des plans en pleine action, ce moment d'incertitude le motive follement.




Histoire



Passer sa vie dans le secret, dans la confidence, on ne peut pas dire que ce soit une bonne vie pour un gamin. Pourtant c'est comme ça depuis des dizaines de générations dans le clan Aburame. À Konoha, on peut facilement dire que c'est le plus discret de tous, mais chaque membre du clan devient d'efficace Shinobi, c'est un fait. Mais personne n'ira changer cela, leur coutume date d'avant l'ère Sengoku, soi-disant. Le système des villages pourrait bien disparaître ils n'en seraient que timidement touchés. Ils iraient dans la forêt, dormant dans leur cocon suspendu dans les arbres. Quoi qu'il en soit, le clan Aburame est certainement le plus indépendant du village de la feuille.

C'est dans ce clan qui naquit Kishomaru. Un petit garçon aux cheveux sombre, comme tous ceux de sa famille. Il ressemblait davantage à sa mère qu'à son père, mais cela ne faisait pas une grande différence. Après avoir vérifié l'enfant, savoir s'il était assez fort pour endurer les premières phases du ninjutsu familial, son père l'emmena dans un recoin du domaine clanique. Un grand arbre se dressait là, majestueux, feuillu à souhait. Le chef du clan, Aburame Shibi, prit l'enfant et débuta la cérémonie, si on peut appeler cela comme ça. Un autre enfant était présent, pour la même raison. Il s'agissait de Torune, accompagné de son père. Shibi prit une petite jarre contenant une nuée d’insectes. Le petit groupe d'insecte se divisa en deux, un groupe pour chaque enfant. Les petites bêtes allèrent s'installer dans les corps humains, creusant des tunnels à travers la peau, c'était douloureux pour sûr, mais les insectes nettoyaient les plaies dans le même temps qu'ils creusaient. Les enfants, que dis-je, les bébés pleuraient à chaudes larmes, c'était normal. Les insectes en question étaient des femelles, des pondeuses pour être exact. Elles allaient pondre dans le corps des gamins et repartir dans leur jarre. Puis une autre jarre serait ouverte avec d'autres insectes, qui auraient plus tard une fonction différente que ceux déjà pondu. La cérémonie allait durer plusieurs heures, plusieurs heures de tortures on pourrait dire bien que pour eux c'était normal. Cela dit, on pouvait voir l'inconfort des parents lors de la cérémonie, mais personne ne pipait mot, chacun savait que tous les membres du clan passaient par là.

On ne sait pas si la cérémonie tissait des liens lorsque plusieurs enfants y participaient, mais les deux jeunes enfants grandirent quasiment ensemble. Jouant toute la journée, apprenant à contrôler les êtres vivant dans leur corps. Ces derniers se nourrissaient du chakra de leurs hôtes en échange de quoi ils les défendaient, c'était un commun accord. Mais tout n'était pas rose, du moins pour Torune et indirectement pour Kishomaru puisqu'ils étaient amis. Le père de Torune était mort en mission ou non, les raisons de sa mort ont toujours été floues pour Kishomaru et il ne voulait pas froisser son camarade en le questionnant sur cela. De temps en temps, ils jouaient avec leur cousin à peine plus jeune qu'eux, le fils du chef Aburame Shino. C'était une période pas si mauvaise malgré la perte de Torune. Malheureusement un drame n'arrive pas seul, alors que Kishomaru entra à l'académie, son meilleur ami et cousin fut forcé de remplacer son père à la Racine. Ce fut un coup dur.


- Il est partie où Torune ? Avait demandé Kishomaru à son père
- Il est partie. Ne pense plus à lui fils. Je doute que tu le revois un jour.
- Mais pourquoi il est partie ?
- Pour faire ce que tu ne fais en ce moment, faire son devoir. Pendant que tu me parle fais-tu les tiens ? Aucun Aburame n'a loupé l'examen Genin, ne soit pas le premier.
- …. D'accord père.


C'était la discussion typique entre les deux, son père avait tendance à tout rapporter au devoir de chacun, faire honneur à son clan, faire honneur à son village, faire honneur à son Kage, enfin bref toujours faire son devoir. Une atmosphère pesante pour un jeune garçon vous y conviendrez. Néanmoins, le petit Kishomaru n'a jamais été dans cette optique, en fait, hormis par le ninjutsu et par le nom… et par le physique et les vêtements, il n'a rien d'Aburame. Sa jovialité n'était pas habituelle pour les membres de ce clan, encore moins son sens de l'humour a priori. À l’académie il se fit… n'ayez pas peur… des amis ! N'allez pas croire que les Aburame ne s'en font pas, mais il de notoriété publique que ceux de ce clan ne sont pas les plus faciles à aborder. Il n'oubliait pas son ami Torune, qu'il essayait de retrouver dans le village en le parcourant de fond en comble. C'était toujours en vain, mais il connaissait Konoha aussi bien que son architecte, en excluant les zones interdites. Il lui arrivait de s'aventurer en dehors de l'enceinte du village, il faisait quelquefois de drôle de rencontre. Plus le temps passait et moins il recherchait son ami d'enfance. Il s'amusait avec ses nouveaux amis de l'académie, s’entraînant avec eux, étudiant les leçons chez l'un de ses camarades. En somme il était apprécié et il appréciait la compagnie des autres membres de son village. Il ne dérogeait pas à son devoir, ses notes à l'académie étaient très bonne, pas excellentes mais bien assez pour rendre ses parents et son clan fier de lui. Il était arrivé au stade de la symbiose avec ses locataires, ils n'avaient plus beaucoup de secret pour eux. En fait il lui restait un secret en particulier qu'il désirait percer. Il avait toujours en tête la différence entre ses insectes et ceux de Torune. Il ne comprenait pas pourquoi ils étaient différents, alors il questionnait son père, comme toujours.

- Pourquoi Torune et moi on n'avait pas les mêmes insectes ? Il n'avait pas de kikaishû ?
- Tu penses encore à lui ? Je t'avais dit quoi ?
- De l'oublier, je sais. Mais je n'y arrive pas.
- Humpf… c'est comme ça dans notre famille. On nous oublie facilement mais nous n'oublions jamais personne. Quoi qu'il en soit… Torune et son père étaient différents, c'est tout. tu n'as pas à en savoir davantage.


Il était évident que personne ne lui en parlerait, alors il arrêta d'y penser bien que ce fut à contre cœur. Il avait d'autre chose à penser de toute façon, l'examen Genin était arrivé. Son devoir était de le réussir, il comptait y arriver. Les postulants au rang de Genin devaient exécuter une série de techniques et de mouvement, clonage, transformation, lancé de shuriken à titre d'exemple. Tout le monde n'y arrivait pas, d'autres échouaient dans certains exercices et réussissaient haut la main à d'autres et encore quelques-uns parvenaient à faire un sans-faute. Kishomaru faisait partie de la deuxième catégorie de personnes. Le lancé de shuriken n'était pas son activité préférée. Mais il limita la casse et réussit malgré tout cet examen. La suite, eh bien on n'est pas forcé d'en parler. Il rejoignit une équipe, il s’entraîna avec son sensei, ainsi que ses acolytes, il était tombé avec des amis de l'académie, c'était un vrai bonheur. Les missions étaient simples au départ et devinrent de plus en plus difficiles. Le métier était en train d'entrer. Il croisait son cousin Shino de temps en temps, il allait bientôt passer son examen Genin, Kishomaru remarquait que le temps passait vite. Son sensei n'avait rien de particulier à lui apprendre, si ce n'est le corps-à-corps et le shurikenjutsu. Il détestait toujours autant les shurikens et autres armes de lancé même s'il arrivait à toucher le mille à chaque fois, par contre il trouvait le corps-à-corps intéressant, essayant d'allier ses insectes avec le combat au corps-à-corps, c'était compliqué, les deux disciplines n'allaient pas ensemble. Il abandonna finalement l'idée, mais continua de s'entraîner. Son sensei lui apprit aussi des choses au niveau de la vie de tous les jours, des choses de la vie quoi. Comment courtiser les filles, ce qu'il faut faire pour faire pousser une plante à la perfection enfin il n'a jamais compris pourquoi il lui avait appris cela, et le pire de tout, il lui avait appris à fumer… Son père était furieux, en fait il avait surtout peur que cela affaiblisse les insectes. En fait ils s'habituèrent au tabac, certains devinrent même accroc à leur dose de nicotine et développèrent des facultés jamais vues. Hormis cela cette période n'a rien de particulier, des années de bonheur voilà tout. Presque de bonheur, le sensei de Kishomaru ne considérait pas ses élèves encore aptes à faire de bon Chuunin. Il les proposa à l'examen très tard, en fait il aurait attendu six mois de plus il aurait affronté son cousin Shino.

L'examen Chuunin était bien différent de l'examen Genin, normal me direz-vous. Ce qu'on attendait cette fois n'était pas une démonstration de technique, ils attendaient des connaissances, du travail d'équipe et puis des capacités de leader. Kishomaru c'est toujours considéré comme le meneur de son équipe Genin mais peut-être qu'il se fourvoyait. L'examen de connaissance était plus stressant que difficile, quand on avait un peu de plomb dans la cervelle. Le vrai problème de cette partie était l'ignorance notoire de l'un de ses coéquipiers. On avait le droit de tricher, ça il l'avait compris mais il ne fallait pas se faire prendre. Bien sûr on n'avait pas le droit de fumer dans la salle ce qui stressait encore plus le jeune homme. La feuille devant lui était pratiquement remplie alors que son camarade avait à peine commencé. C'était alarmant. Il décida d'envoyer deux trois de ses insectes l'aider. Ils ne volaient pas c'était trop visible, ils rampaient jusqu'à la table du garçon en détresse. Le chemin avait été fait sans problème, personne ne les avait remarqué. L'acolyte de Kishomaru connaissait les insectes de l'Aburame, il ne fut pas surpris de les voir sur sa feuille blanche lui indiquer les cases à cocher. Ils étaient bien dressés. Au final ils passèrent cette partie de l'examen sans problème. Je ne vous dirai pas combien de clope Kishomaru s'est envoyé après ça. Le lendemain, la deuxième partie de l'examen commençait. La survie, voilà quelque chose dans laquelle les Aburame excellaient. La forêt de la mort… Contrairement à la plupart des autres gamins réunis ici, Kishomaru n'en avait pas peur. Lors de ces escapades infantiles pour retrouver Torune, il avait réussi à y entrer. Cela avait été une sacrée frayeur pour ses parents, après tout il y était resté quatre jours, il avait survécu. La différence cette fois résidait en la présence des autres Genin désireux de devenir Chuunin. Récupérer un parchemin, arriver au centre de la forêt avant la fin du temps, tout cela ne faisait pas peur à l'équipe 14, l'équipe de Kishomaru, l'équipe que quelque malin redoutait. Le premier jour de survie était calme, personne n'avait essayé de combattre qui que ce soit. Ils attendraient la nuit sûrement. C'est ce que l'Aburame et son équipe allaient faire. La lune brillait fortement dans le ciel, c'était le bon moment. Depuis le début de l'examen ils suivaient une autre équipe, les insectes avaient donné assez d'informations pour savoir que l'autre équipe avait le parchemin qui leur fallait. Les imbéciles dormaient, ils pensaient être à l'abri en se cachant dans les branchages d'un arbre. La coéquipière de Kishomaru avait des talents certain pour cette situation, elle grimpa à l’arbre, évitant les quelques pièges sommaires et parvint à voler le parchemin sans être remarquée. Lorsque le soleil se leva, l'équipe 14 avait réussi cet examen.

Le dernier examen était le tournoi. Du combat pur et dur, l'intelligence des participants allait être mise à l'épreuve en même temps que la force. Une clope en bouche, Kishomaru approchait du centre de l'arène, son adversaire était jeune, plus jeune que lui. Des cheveux blonds, un air arrogant, pas de doute l'ami des insectes prendrait du plaisir à le battre. Il ne faisait pas de doute que son adversaire était un combattant au corps-à-corps. Tout le monde savait que les Aburame étaient des combattants à distance, la surprise était donc du côté de Kishomaru. Pour ne pas gâcher la surprise, il prit ses distances rapidement après le coup d'envoi du duel. Une nuée d'insectes sortie de ses manches, alors qu'une autre plus petite et discrète ne volant pas sortie du bas de son pantalon. Sa stratégie se mettait en place, l'occuper avec son essaim volant, pendant que celui au sol encerclait l'adversaire. Basique mais efficace. Le but de l'adversaire était simple à déchiffrer, il voulait se rapprocher pour frapper, il suffisait à Kishomaru de rester à distance. Les insectes volants occupèrent bien l'adversaire l'empêchant de s'approcher, le blondinet devait savoir qu'au moindre contact c'était fini pour lui. Agacé par la vermine volante, il sortit son arme secrète. Un jet de flamme dispersa les insectes, peu avait été touché mais le temps qu'ils reprennent leur formation, l'adversaire en profita pour s'approcher. C'est à ce moment que ceux au sol qui était resté discret furent utiles. Le blond en écrasait à chaque avancé qu'il faisait, mais tout autant lui grimpait dessus. Les volants rattrapaient peu à peu leur retard tandis que ceux qui étaient montés sur les jambes de l'adversaire commençaient à ronger les habits et grignoter son chakra à travers la peau. Trop peu pour le mettre KO mais assez pour le distraire pendant que Kishomaru fonçait vers son adversaire. Il savait se défendre au corps-à-corps, il comptait bien montrer sa polyvalence à Sandaime Hokage. Assez proche, l'Aburame asséna un coup de genou dans le ventre de son adversaire distrait et ponctionné par les insectes. Le coup fut efficace mais pas suffisant, enfin pas assez pour le mettre KO directement mais assez pour laisser du temps aux insectes volants pour l'envelopper et le vider de son chakra. Le combat n'avait pas été long, il espérait que tout le monde avait vu les talents de l'Aburame. Ses deux amis aussi avaient gagné leur duel.

Le lendemain, les résultats furent annoncés par Sarutobi Hiruzen en personne. L'équipe 14 au complet passait Chuunin, deux membres de l'équipe 10 également. C'était un examen prometteur et plein de talent, il était rare qu'autant de Genin réussissent. La suite ? Et bien six mois plus tard, lors d'un nouvel examen Chuunin, Konoha fut attaqué. Ce jour-là, Kishomaru était en mission avec son ancienne équipe alors parler de cet événement n'aurait pas grand intérêt. Mais on peut parler de la colère du jeune Aburame, il aurait aimé être là, il aurait aimé protéger Sandaime Hokage. Il prit quelques semaines de vacances pour aider à la reconstruction du village. Il reprit le travail le même jour de l'arrivée du nouveau Hokage, Tsunade Hime. Après cela, les missions s'enchaînèrent. Pendant plus de trois années, il passa son temps à s'entraîner et à travailler. Son devoir il l'accomplissait comme il se devait pour un Aburame. Mais d'autre traumatismes eurent lieu. Konoha fut de nouveau attaqué hors cette fois il fut présent. Le fameux Pain, un adversaire peu commun. Il participa avec sa famille à combattre l'acolyte de ce soi-disant Dieu, Konan. Insecte contre papier. Beaucoup moururent dans le village, beaucoup y compris Kishomaru. Il trouva la mort non pas en combattant mais après, suite à l'affrontement contre Konan il prit un kunai perdu ce qui le vida de son sang. Sans trop comprendre comment, il se réveilla dans la rue sans aucune blessure, tout comme toutes les victimes.


Les temps d'après, tout devint différent. Le village se reconstruisait lentement mais sûrement, quand de nouveaux problèmes arrivèrent, la guerre. Comme tous les autres, le clan Aburame fut sollicité. Beaucoup furent envoyés au front, Kishomaru fut assigné à la protection des Daimyo sous les ordres de Mei Terumi. Il ne prit pas part au conflit comme les autres, mais il connut malgré tout son lot de combat. Ce Zetsu sombre était d'une puissance incroyable pour quelque chose de non humain. Finalement grâce à l'épéiste Chojuro, le monstre fut tué. Du côté des zones de front, Madara fut battu, ce fut un grand soulagement pour tout le monde. Le monde Shinobi fut changé à jamais, il y eut beaucoup de morts.

De retour au village, les Aburame se réunirent. Échangeant leur expérience de guerre, Shino raconta sa rencontre avec Torune. Il ne faisait pas de doute qu'il était mort, Kishomaru versa quelques larmes. Mais Shino n'avait pas terminé, il sortit une petite fiole et raconta qu'elle contenait quelques spécimens d'insecte appartenant à Torune. Shibi proposa de les donner à quelqu'un qui pourrait ainsi perpétuer l'héritage de Torune et de son père. Shibi proposa son fils bien sûr, mais Shino ainsi que plusieurs autres personnes du clan proposèrent Kishomaru, son propre père en premier.

- Shibi, mon fils devrait recevoir cet héritage. Il était proche de Torune, et puis il se bat déjà très bien au corps-à-corps. Je pense qu'il serait un meilleur candidat que Shino, avec tout mon respect.

Ainsi, Kishomaru devint le nouveau propriétaire de ces insectes si différent. Sans trop comprendre comment, on lui injecta ces insectes et il reçut également quelque parchemin que le père de Torune avait écrit. Pendant les mois qui suivirent, au lieu d'aller en mission ou d'aider à la reconstruction du village, Aburame Shibi lui donna le devoir de s'entraîner et d'apprendre à utiliser ces nouveaux insectes. Ce qu'il n'avait pas soupçonné, c'est que les nouveaux insectes décimerais les anciens. Ne savant pas encore les contrôler, il ne put rien faire pour les stopper. En plus de se nourrir des anciens insectes, les nouveaux rebouchèrent petit à petit les orifices par lesquelles ils sortaient. Son entraînement se montrait plus compliqué que ce qu'il prévoyait. Au final, il réussi à faire ce qu'il souhaitait avec les insectes de Torune, il put même conserver quelque anciens Kikaichû dans son corps, bien qu'il soit obliger de les faire sortir par sa bouche dorénavant.




En Résumé


Kishomaru était très lié à Torune avant que ce dernier ne soit emmené à la Racine. Il n'a jamais été un prodige ni un cancre juste un mec intelligent. Habitué au style de combat des Aburame, son sensei lui donne des entraînements de taijutsu et... il adore ça, bien que les insectes et le corps à corps n'aillent pas ensemble. Il n'est pas présent lors de l'attaque de Konoha par Orochimaru. Il l'est durant l'attaque de Pain et Konan. Il fait partie des victimes ressuscitées. Durant la 4eme grande guerre il est dans l'unité de Mei Terumi pour la protection des Daimyo. Il participe à la bataille contre Zetsu noir. Il est très affecté par Shino lorsque celui-ci raconte son duel contre edo Torune. Shino à d'ailleurs récupéré des spécimens d'insectes microscopique utilisé par Torune et son père avant lui. Le conseil de son clan confie ces spécimens à Kishomaru. C'est un fumeur invétéré ainsi qu'un dragueur. Il n'a pas le mental type des Aburame, il est plus chaleureux et moins oubliable on va dire, bien qu'il prenne de plus le tempérament Aburame au fil du temps.



Vous ?


× Prénom : (facultatif)
× Pseudo:Garuda
x  Age: 22
× Comment avez-vous connu le forum ?: Topsite
× Comment trouvez-vous le forum ?: Plutot sympathique j'dois dire. Très même ! :)
× Pourquoi t'es-tu inscrit(e) ?: reprendre le rp avec des amis ;)
× Autres : Bonjour


[/b]

avatar
Aburame Kishomaru
火 Rang C 火

火 Rang C 火


Messages : 19
Date d'inscription : 28/07/2014

Voir Prime et Missions accomplies
Ryos: 890
Affaires obtenues:
Expérience:
240/1900  (240/1900)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Aburame Kishomaru ou l'art de l'indécision ultime (terminée) Jeu 31 Juil - 8:55

Je signale juste que j'ai terminé ma prez :)

avatar
Aburame Kishomaru
火 Rang C 火

火 Rang C 火


Messages : 19
Date d'inscription : 28/07/2014

Voir Prime et Missions accomplies
Ryos: 890
Affaires obtenues:
Expérience:
240/1900  (240/1900)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Aburame Kishomaru ou l'art de l'indécision ultime (terminée) Jeu 31 Juil - 11:47

Re-bienvenu à toi, je suis ravie de voir que ce personnage t'ait permis de finir ta fiche, ou peut-être est-ce un de tes anciens personnages, qui sait. Enfin bref ! Je me suis donc chargée de ta correction et j'espère que je serais selon toi la plus claire possible dans mes explications.

Tout d'abord ta description physique. Assez courte au premier abord mais plutôt bien complétée dans la lecture. Cela peut paraître contradictoire mais je m'explique. Tu nous donnes chaque éléments importants pour une première partie à savoir le visage dans sa globalité, sa carrure et si style vestimentaire. Cela étant c'est suffisant pour le rang demandé en revanche il y a aussi deux-trois choses que j'aurai aimé retrouver dans ta fiche notamment un détail primordial : le bandeau frontal, où le situes-tu ? J'imagine que cela peut sembler negligeabke et pourtant c'est lun des éléments les plus primaires sur un forum Naruto. Enfin bon.

Il y a une séide suggestion que je tiens à te faire car je suis sûre que je ne suis pas la seule à le penser. Tu désires faire un Aburame, libre choix à toi et c'est tout à tous honneur puisqu'il s'agit d'un clan au Hijutsu très intéressant et pourtant trop peu exploité, alors merci à toi. Cependant je pense aussi que tu aurais pu d'avantage parler de ce style vestimentaire que Kishomaru ne eut pas adopter. Pourquoi pas être caché de la tête aux pieds ? Et pourquoi est-ce qu'il y a cette coutume dans le clan Aburame ? Et j'en suis également pour les lunettes. Comment servent-elles particulièrement aux membres de cette famille ? Y a-t-il un rapport avec le Hijutsu des insectes ? Ou est-ce juste pour le style, l'intimidation ? Tu aurais pu faire à ta sauce très personnelle les réponses à ces questions dans ta description.

Autrement je pense que ce sont les seules choses manquantes pour le rang recherché. J'en vies donc directement à la description psychologique. J'y ai senti une légère motivation de plus en réalité et je ne te le cache pas. La quantité penseras-tu et pourtant pas seulement. Dans cette partie tu nous fait par des caractéristiques originaires de son clan et survoles la raison du "clan reclu", pourquoi pas après tout ! Ensuite tu nous parles d'avantage de Kishomaru et là, il manque une ou deux choses qui auraient enrichi ton récit. En fait après le rapport qu'il a avec les insectes, et finalement tous les animaux, j'ai eu la sensation que tu en as eu marre. Tu traites à peine ce que tu cites comme par exemple son rapport avec les filles, ce qui est étonnant venant d'un Aburame que nous imagions timide. Bon, je pense que par ce biais tu as plutôt voulu nous faire par de son orientation sexuelle mais je pense que tu aurais pu en raconter un peu plus.

Ensuite j'ai un autre petit reproche à te faire à propos d'un élément intéressant et qui viendra compléter ma remarque précédente. Tu dis que ton personnage ne considère pas la race humaine comme étant indigne, dirons nous, de la nature. Sincèrement, j'interprète cela comme quelqu'un de misanthrope. Or le reste de la description nous montre le contraire. C'est pourquoi j'aurai aimé que tu explique plus -ou mieux- ce paradoxe. Et j'ai même la solution. Pour ce faire tu aurais du développer les ressentis de Kishomaru sur lui même. Comment vit-il le fait d'être un humain alors qu'il estime que ceux-ci n'ont pas leur place en ce monde bercé de faune et flore ? Qu'ont-ils raté durant leur évolution ? Ton personnage se sent-il, lui, comme étant une exception à ce propos ? Enfin tant de questions à ce sujet qui manquent de réponses. Je pense que tu auras compris le but.

J'en viens donc enfin à l'histoire. Alors tu as cité tous les éléments importants du manga et je t'en félicite. Cependant il y a quelques incohérences et quelques manques par-ci par-là. Tout d'abord, si Kishomaru a 18 ans aujourd'hui, il n'a pas pu être de la même génération que Torune qui est plus âgé. Cependant je resterais clémente et dirai que celui-ci a dû recevoir ses insectes plus tard. En parlant de cela je tiens à te féliciter pour cette "cérémonie", et je dirais même baptême que tu nous décris dans ton histoire. C'est très intéressant et audacieux, j'en ai été charmée. Ensuite te ne manques pas de très bien décrire l'examen genin puis chuunin, en passant par quelques entrainements. J'ai été ravie de retrouver ces événements qui sont malheureusement trop souvent oubliés. Mais, car il y a en effet un mais, durant l'examen chuunin tu parles d'un moment dans la vie de Kishomaru qui ne me semble pas à négliger : 4 jours dans la forêt de la Mort étant plus jeune ? Je dis pourquoi pas mais là il manque cruellement d'informations pour la simple raison qu'un enfant survivant seul dans une forêt pendant quatre jours c'est assez improbable, ou surhumain. Tu aurais dû raconter cela car c'est selon moi extrêmement important.

Ensuite, j'ai à te repprocher l'accélération soudaine et mal venue des événements. Alors que Kishomaru ait été en mission le journée l'attaque de Suna sur Konoha, d'accord, mais donnes au moins un peu plus de détails sur " la colère" qu'il a ressenti. Et ce n'est pas tout, tu passes au-dessus de l'arrivée de Tsunade sans nous donner d'avantage d'informations. Kishomaru, comme tout habitant, aurait forcément un avis sur l'ascension de la blonde. C'est encore là un élément absent. Malheureusement ce n'est toujours pas fini et tu accélères encore les événements que, là, tu ne peux pas uniquement survoler. Déjà l'affrontement face à Konan, j'aurai voulu m'imaginer ce combat, que nous voyons peu dans le manga, grâce à tes écrits, et ce même s'il finit par mourir, puis rescussiter. D'ailleurs, tu dis que le Aburame se réveille dans la rue or.. Il n'y a plus de rue ! Ni rien du tout. Et donc tu passes au travers des pensées de ton personnage sur la destruction totale du village, ce qui n'est pas minime.. Ainsi, en vient la guerre. Je pense pour cela que tu donnes quelques détails sans rentrer dans le fond mais bon, pour son post je dirais que c'est suffisant.

Je finirais donc par te parler dans la globalité. Et bien je n'ai que deux conseils mais pas des moindres à te donner pour tes futurs rp. Premièrement, les fautes d'orthographe. Comme je le répète souvent, très souvent, nous faisons tous des erreurs mais je pense que les tiennes sont soient dues à un manque de relecture, soit à de l'intention, je te proposer aux donc d'utiliser un correcteur (même si je ne suis pas une adepte) si ce n'est pas déjà le cas, sinon de te relire, mais penche-toi d'avantage sur les conjugaisons et les terminaisons car c'est dans ce domaine que tu me parais le plus sensible. Enfin, mon second conseil sera porté sur la motivation. Je sais bien que l'inspiration vient et va comme elle le souhaite mais dans tes écrits j'ai eu cette impression de relâchement qui n'est pas forcément agréable dans la lecture. Voir que tu décris très biens certains éléments puis que tu passes très rapidement sur d'autres ne joue pas en ta faveur. Cela peut faire cliquer mais mon professeur de français de l'an dernier m'a très souvent répété d'aller "au fond du pot" dans mes idées pour en enrichir mes devoir, et bien même dans le RP je tente de faire au mieux pour donner le plus d'informations sur un éléments.

Enfin bref, sur ce je termine ma correction par mon verdict. Avant ça je n'ai rien à dire sur ton résumé ni trop long, ni trop court, tu résumés réellement ton personnage et c'est très bien. Donc ! Je te valide Chuunin de rang C à Konoha. Je ne te donne pas ton rang souhaité car il manque un peu trop de choses pour cela, ajouté à cela les fautes gâchant la lecture, un rang C est plus juste qu'un rang B.

Sur ce je te souhaite la bienvenue au sein du RP de NNE ! o/.


Invité
Invité




Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Aburame Kishomaru ou l'art de l'indécision ultime (terminée)



Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas

Aburame Kishomaru ou l'art de l'indécision ultime (terminée)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Aburame Kishomaru ou l'art de l'indécision ultime (terminée)
» Un régime efficace !? [ Mission C / Aburame Kaïdô ]
» Un festival sous haute tension (Hyô Misory, Kenko Amaru, Aburame Kaidô)
» Mission mercenaires/civils indépendants : La Station... [Echouées]
» Clan Aburame (Konoha)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto New Era :: Règlement et Univers :: Présentations & Fiches techniques :: Présentations :: Présentations Validées :: Konoha-