AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

La feuille et des noix [Mission Rang B][Mission en cours]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
MessageSujet: La feuille et des noix [Mission Rang B][Mission en cours] Mar 15 Juil - 16:42

ω Je ne te noix rien ! ω

Citation :
Ordre de mission  :
Depuis que la quatrième grande guerre shinobi s'est conclue sur une paix de grande envergure, Taki décide d'y prendre part d'une certaine façon. Le pays du feu a déjà commencé à négocier quelques formalités avec notre nation, et en échange d'une quantité raisonnable de Ryos, nous devons ce mois-ci leur fournir des fruits secs uniquement trouvables dans nos régions.  Prenez garde aux éventuels dangers de la route : les ravages commis durant la guerre ont déplacé les différents repères de déserteurs ailleurs.
Objectif Primaire : Accompagner les deux marchands et les protéger jusqu'à Konoha
Objectif Secondaire (Facultatif) : Nouer plus de liens avec le village, pour de futurs bénéfices à Taki
Lieu : Konohagakure.


Je t'envoie en mission, m'a dit Shibuki-sama. Cela nous ... TE feras le plus grand bien !
‒   Avec joie, chef ! lui ai-je répondu tout bondissant.
ωωEt me voilà tout pimpant sur le point de partir à Konoha. Propre, prêt et en paillette. Popolopopopopo ! Uzumaki Natori, L'escorte. Franchement ça le fait trop !
ωωJe m'étire.
ωωSous ma garde, deux marchands vont mévendre leur produit. Ils comptent sur moi pour que rien de fâcheux n'arrive à cette marchandise. Je vais aussi les protéger eux. Le premier, dans un ensemble globalement vert et coiffé d'un turban, me gribouille depuis son grand gris bouc :
Alors c'est toi notre garde ? Tu feras attention à mes noix, n'est-ce pas ? Mes belles noix !
Affirmatif, fais-je d'un salut militaire. Ma mission : accompagner et protéger.
ωωUne mission, c'est du sérieux !

ωωJe regarde autour de moi. Ah, voilà le second qui vient ! Plus jeune que l'ancêtre il a une barbe chocolaté. Une mousse au chocolat ! ... Bave. J'ai déjà faim moi ! J'engage ma route vers lui lorsqu'un petit être roux se dévoile et bondit du chariot :
Tout est prêt père, on peut y aller.
ωωQu'est-ce que ... ? On m'avait dit deux marchands.
ωωCe second-ci porte un béret rouge aux coutures jaunes. Il m'explique que son fils, sans coiffe, voudrait prendre son relais un jour, qu'il faut lui montrer dès maintenant comment se font les choses, les douces ficelles du métier. Je hausse les épaules et sourit compatissant.
ωωQu'il en soit ainsi !

En voiture Simone ! Hurle quelqu'un.
ωωLe bœuf avance.


ωωJ'ai sorti le manteau, nous sommes en pleins jours froids. J'ai même pensé à la capuche. Prévoyant ! Ou enfant d'une mère. Le temps est menaçant. On risque un ciel triste. De la pluie ! Vite, une flaque ! Que j'y saute et éclabousse. Je ne veux pas voir mes cheveux mouillés, je sens le savon !
À propos, lance-je à l'arrière du convoi, brisant le silence entretenu depuis des lieues bien que le gosse ait été agité, je me nomme Uzumaki Natori !
ωωQuelques secondes. Pas de réponse. Bonjour ? Allô !
Mon nom à moi ... Répond enfin le sympathique vieux, c'est Sushigashu Pita.
Et le mien est Sakana Yao et voici Nao, sept ans.
ωωLa tête retournée, l'enfant me regarde bizarrement. Ses deux yeux entièrement noirs et ronds me fixent. Tu as un problème ? Je lui rends son regard en ajoutant une langue et un oeil tirés de l'index. Nah ! Son père lui tire sur le bras qu'il se replace.
ωωJ'espère quand même qu'il ne va pas être ennuyeux ce voyage ...


ωωMes pieds se balancent. Gauche. Droite. Gauche. Droite. Gauche ...
ωωLe poids en arrière, j'observe le ciel. De sombres oiseaux nous survolent, presque invisibles. Le plafond est perdu.
ωωJ'ai pourtant de l'espoir, le sol est sec.
Yao, bavardent les cheveux blanchissant, n'as-tu pas eu trop d'ennui pendant la guerre ? On ne s'est pas beaucoup vu.
ωωMais c'est vrai ça !
ωωMère me l'a dit. L'économie avait brusquement ralenti. J'écoute sans attention particulière. L'un dit que c'était à cause de la méfiance. L'autre rejette la faute sur les grandes nations.
ωωLa paix est partout à présent ! Vive la paix !
ωωLa paix paie de mine quand il faut se remplir les poches. On a toujours confiance pour sauver ses fesses flasques et molles. De ... ? Que pense-je là ! C'est parce qu'on a ces uniques fruits à coques qu'on est demandé. Pensez à votre pays !
ωωPloc.

Père, s'alarme le petit, où est mon inhalateur ?
Ta ventoline est dans le petit sac bleu, soupire l'adulte.
Père ...
Cherche, ordonne-t-il.
Il ... Respirant mal. Il ... Il n'est pas là.
ωωPloc.


ωωQuelle averse ! Et soudaine.
ωωMais il faut la traverser. Il faut retrouver cet objet. Le laisser tomber sur la route, quelle négligence ! Tête en avant et tête brûlée, je dois le ramener.
ωωLà !
ωωJe saute pieds joints dans une flaque, ma volonté ne peut rien contre elles. Je me plie, m'empare du minuscule sauveur de vie et dans d'immenses envolées successives exécute un demi-tour.
ωωOn va dépasser la frontière, cela me tuerai de perdre un bout de chou au regard mortel. Tu parlerais d'une réussite ! Cours, courons, courez !
ωωPourquoi il me regardait comme cela au fait ?
ωωFffou ... Fffou ... Fffou ! Ca y est, je les vois !
Naaah, hurle Nao à plein poumon. Lâchez-moi ! Lâchez-moi les moches !
ωωF ... mais qui sont ces hommes ? ...ffou. Une troupe est sortie du bois. Ils ont pris Nao et les marchands. Otages en vue ! C'est un travail pour ... Uzumaki Natori ! Je cours.
Laissez-les tranquilles, fais-je violemment mes yeux bleus fixes.

ωωJ'entends alors une série d'insulte. Ils vont voir ces ... !
Retourne sur les bancs d'école minus, lance une montagne.
Ouais, confirme un trapu, tu n'as rien à fout' ...
ωωUne main serrée à sa gorge l'arrête. Ma vitesse m'a décapuchonné. La seconde d'après j'effectue une rotation des hanches et plante cette tête carrée dans le sol. Des exclamations de surprises et d'angoisses s'exclament. « Appelle-moi encore minus ... » Fais-je alors que la pluie donne déjà du poids à mes cheveux. Ils vont prendre cher ces ... !
Ne bouge pas, tend vers moi la colline une arme blanche. Ne bouge pas ou je saigne le mioche. Son poignard menace la gorge de Nao.
ωωJe me stoppe, il faudrait que j'examine la situation. Ma jambe tremble. Je dois faire quelque chose. Mais ils les tiennent. Certains s'approchent trop près des caisses. Je suis fait ...
Mes noix, s'attriste Pita, mes belles noix !
ωωD'autres m'attrapent les bras et me les ligotent.
Choix judicieux shinobi, ricane le non-rasé de trois jours. Allez les gars, prenez tout.
Et si, fais-je diplomate roulant les R, vous nous assailliriez au retour ? C'est vrai pardi, prônant les dents blanches, nous ne transportons que des fruits secs. Alors qu'au retour, tel un renard roux et rusé je grimace, au retour on les aura échangé pour de l'argent.
ωωJe jette un regard sur tout le petit groupe. « Hahaha ! » Il est surpris.


ωωJe secoue ma capuche. Les gouttes s'en vont et l'enfile.
Très bien, tousse-je, remettons-nous en route.
ωωLe grincement des roues sympathise avec une averse qui faibli, tandis que les deux chariots à bœufs et quatre takijins laissent des brigands au sort mérité dormir sur les pavés.

Natori-kun, s'exprime l'agité gamin, tu as été formidable ! Il prend une bouffée de ventoline. Comment tu les as fait mordre la poussière ces bandits ! Pam ! Pim ! Le monticule il a valsé et POUM !
ωωLe regard n'est plus le même. Je regarde les adultes, étonné je sens toujours un jugement étrange. Concentrons-nous sur Nao !
Bwahaha, bombe-je fièrement le buste, c'est parce que je suis un ninja de Taki. Protéger les citoyens du pays c'est mon but !
Même lorsqu'ils ont touché aux caisses ils ont morflés ! Jure-t-il.
Nao, s'insurge Yao me fixant, reviens en place et soit sage maintenant.


ωωJ'écrirais dans mon rapport que la fin de journée a été tranquille. Nao n'a pas perdu son inhalateur, Pita n'a craint que peu pour ses noix et Yao m'ignorait. Je devrais peut-être passer sous silence les événements de l'auberge, tu ne crois pas ?
ωωC'est-à-dire que ...
ωωOn se retrouve la nuit tombée au porte d'un établissement sans apparence particulière. Pas le stéréotype d'une gargote hideuse et cauchemardesque. Non, non ! Un truc bien sympa. Des fleurs aux balcons, une ambiance de salon de thé et un fumet de canard roti.
ωωOn nous désigne un endroit pour parquer les bœufs et poser nos chariots avant d'aller manger. Mais Pita est tellement inquiet pour ses noix, « Mes noix, mes belles noix ! » qu'on décide de roupiller dans le foin de la grange. La nuit est glaciale. Moi et Nao sommes trop jeunes, les deux marchands nous abandonnent pour picoler au bar sans prendre le temps de déguster la ripaille. Nao grelotte, pourtant rêve déjà. Et moi, je monte la garde.

Est-ce que tu as vu le monde qu'elle a au balcon ? s'exprime difficilement un homme emmitouflé dans une fourrure trop lourde. Et l'aut', tu as vu comment je lui ai mis un poing ?
ωωIl passe devant la grange. Tient ! ils ont dû bien baguenauder là-dedans. Regardez-moi ce torchon, il ne tient pas debout ... Et eux, mais !
J'te l'dis mon pote, s'entrecoupe Yao de hoquet, écoute. Hip. Ecoute ... Je te le dis, il va ... Hip. Il va causer not'pe'te. Hip.
ωωSon dos s'écroule contre la porte. Je m'apprête à sortir l'aider.
Ce satané gamin ... Hip. Avec son démon, on ne va jamais ... Hip. Jamais rentrer sain et ... Hip. Sauf.
ωωSakana Yao ... Que penses-tu de moi ?
ωωNous sommes dos à dos, quelques planches de bois nous séparent. La main sur la bouche, je crains que mon souffle au contact de l'air transformé en fumée ne se voit.
On avait bien besoin de ça c'est vrai.
ωωCette voix ! C'est Pita !
ωωJe me rapproche du sol. Mais pourquoi ? Je suis un ninja du village de Taki. Ils haïssaient déjà Fû, à quoi tu t'attendais ? Nous sommes tous amis ...
Yao, renifle-t-il encore, je sais que l'on n'est pas censé pleurer pour un saké répandu sur le sol, mais ... c'est tellement triste !


ωωLe lendemain le convoi repart.
ωωMortifère l'ambiance ... Tip top joie. Je me suis remis à l'arrière des chariots. Simone, Pâquerette, Marguerite et Jack nous tirent. Les caisses s'entrechoquent ; la route est rocailleuse ; ma tête gigote au mouvement et mes lourds yeux tristes et perdus.
ωωJe ne comprends toujours pas.
ωωDes petits cailloux sautent des roues et s'enfuient. Le sursaut constant est agréable, il me rappelle mes tremblements lorsque je m'impatiente. Clicliclic, clicliclic.
ωωLe temps n'est plus à l'orage. Mes cheveux se prennent dans la bourrasque de vent et s'illumine à l'Est. Ils ont toutes les raisons d'être joyeux. Pourtant je le sens, ils forcent contre le vent, ils sont blessés par les rayons.
ωωVivement qu'on arrive ...


On arrive Papa !
ωωJe me dresse de tout mon haut, par-dessus la coiffure ridicule du père. Les portes de Konoha ... « Repoussés, acculés, nous fûmes forcés de traverser les torches braquées contre nous le pays du feu »
ωωParaît-il, ils ont changé. Je demande à voir.
Déclinez votre identité s'il vous plait, ordonne l'un des gardes d'un accent bien étrange.
ωωTous me regardent, surpris je m'empresse de sortir un bout de papier. Maladroit il tombe par terre et terriblement gauche je tends ce papelard :
Nous venons conclure un marché pour nos superbes fruits secs !
ωωSuspicieux ils plissent des yeux.
Très bien, finit-il, rentrez.



Dernière édition par Uzumaki Natori le Ven 10 Oct - 20:26, édité 2 fois

avatar
Uzumaki Natori
滝 Hôte de Nanabi 滝

滝 Hôte de Nanabi 滝


Messages : 104
Date d'inscription : 20/06/2014
Age : 24
Localisation IRP : Découvre Konoha, tape du vilain et se fait interroger.
Présence /7 : 4 (*)
Nbre Rps acceptés : 1

Voir Prime et Missions accomplies
Ryos: 100
Affaires obtenues:
Expérience:
0/5000  (0/5000)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La feuille et des noix [Mission Rang B][Mission en cours] Mar 22 Juil - 4:44





LA FEUILLE ET DES NOIX

Ah... La vie de ninja. Vous savez, j'ai toujours souhaité avoir une vie potable et normale. Avoir une femme simple, un ou deux enfants, un boulot pas trop difficile... Mais non, j'ai décidé d'être ninja pour suivre la voie du clan Nara, et surtout, marcher dans les pas de mon père. Je ne regrettais pas mon choix, mais parfois, j'échangerais bien mes journées avec les nuages.

Bref, laissez-moi vous guider dans l'une de mes journées de ninja. Qu'avons-nous au plan ? Prendre une douche, engueulade avec maman Nara, acheter un onigiri et l'ultime étape... la mission ninja... attendre le marchand de fruit sec et faire une inspection de noix. Yep, si ce n'est pas assez ninja pour vous, alors retourné voir l'émission de Jackie Chan. Ah ouais, je dois aussi acheter de lait, mais c'est un détail. Un détail qui peut devenir crucial.

Je sortais de la maison Nara suite à mon habituelle dispute matinale. Je me promenais tranquillement en profitant du vent et du beau temps. Je passais à une petite boutique proche de chez les Yamanakas pour m'acheter mon petit déjeuner. C'est fou comme ça pouvait être ennuyant. Après bah... Je me rendais aux portes du village et je devais attendre avec un autre mec. Pour faire simple, on va le prénommer... No name. Dédicace à la marque jaune.

Au loin à l'horizon, quatre marchands s'approchaient d'un pas doux aux portes de Konoha. Les individus n'étaient visiblement pas du village, à commencer par l'accoutrement et leur moyen de transport. Leur tête montrait visiblement qu'ils avaient profité de deux ou trois nuits de sommeils à la belle étoile. Ou à la belle pluie, c'est au choix. Je pouvais facilement en déduire que les quatre nouveaux arrivants étaient bel et bien les vendeurs de fruits secs.

Je craquais mes doigts et ma nuque en me dressant la colonne. Dans ma main se trouvait mon dernier morceau d'onigiri. J'observais mon collègue robuste faire son boulot. Je finis par baisser la tête et soupirer. Mon tour d'intervenir. Je marchais lourdement et mettais le dernier morceau d'onigiri dans ma bouche. Arriver à destination, je déposais une main sur l'épaule du ninja et il me redonna le même geste en me tapant le dos. Au même moment, j'avalais ma bouchée et je me mis à m'étouffer. Face aux inconnus et au ninja de Konoha qui ne réagissaient pas, je continuais de défiler mes étouffements devant eux. Les secondes passaient et je sentais presque perdre ma dignité. 10 secondes ça parait court pour vous, mais c'est plus long qu'on le croit. Je peux vous le garantir. Je reprenais mon souffle en laissant couler la nourriture et je me relevais la tête d'un air ennuyé.

« Bonjour, hum... Vous avez une autorisation pour entrer dans le domaine de Konoha ? » Demandes-je tout en ignorant le fait de ma petite scène.

Mon camarade me glissa sous le nez un bout de papier. Je le lisais attentivement et le chiffonnai pour ensuite le ranger dans ma poche arrière.

« Je vais passer à l'inspection. Je tiens à préciser que ce n'est rien contre vous, mais juste des mesures de sécurités. »

Je me sentais presque comme un douanier, mais c'était mon devoir de ninja. Ouais, devoir vérifier des fruits secs, c'est pour moi ce travail, un vrai boulot de ninja. Je commençais à observer les sacs, à première vue, tout était correct pour l'aspect visuel.

« Je peux ? » Dis-je en soulevant le couvercle de l'une des caisses.
En fait, inutile de poser la question, je devais vérifier le contenu. Comme que c'était dans le rayon de l'alimentation, je n'osais pas toucher avec mes mains. Je ressortis dans ma petite pochette blanche une paire de gants en caoutchouc. Mon apparence sonnait à la porte du ridicule. Je ressemblais à un médecin qui allait opérer des noix, super la vie !

Je pris l'une des petites noisettes et lui mis toute la pression de mes doigts. Une petite fente se créa et je ressortais la partie comestible. Je reniflais le petit fruit, il ne semblait pas avoir de traces soupçonneuses. Je fis un bref signe aux marchands que j'allais la manger et ils m'accordèrent leur accord. J'approchais la noisette vers mes lèvres et je fus distrait par le ninja.

« Hey Shika, fais attention, tu pourrais... t'étouffer. »

Il ricana dans son coin et j'aperçus un bref sourire dans le visage des autres. Au moins ils étaient heureux. Sans me préoccuper de sa phrase, je grignotais la noisette en savourant le goût. C'était dégoûtant, comme d'habitude. Je n'ai jamais apprécié déguster ce truc, mais cela allait pour cette fois. Le goût était en ordre, rien de suspect. Bien que le test du goût fût passé, je continuais de fouiller dans chacune des caisses. On ne sait jamais, il pouvait peut-être dissimuler un objet. Bon, je n'ai rien trouvé. Je me relevais en continuant d'observer toute la marchandise, ainsi que les marchands. Au plus profond de moi, je savais qu'ils n'avaient rien de dangereux... Surtout pas cet enfant, mais les règles sont les règles. Il ne faut jamais se fier aux apparences.

Je déposais ma main sur le boeuf en le caressant un peu.

« Vous avez l'autorisation de poursuivre votre chemin dans les rues de Konoha, profité bien de votre séjour et que vos ventes vous rapportes beaucoup. » Dis-je en laissant apparaître un sourire. « Désolé de l'attente, bonne journée. »

Je me tournais en ouvrant mon bras vers la droite pour indiquer qu'ils pouvaient entrer dans le village, mais au dernier instant, je fronçais des sourcils. Cette tête, cette voix, ce ton, l'enthousiasme complètement débile et joyeux... Ce n'était pas possible de voir ça deux fois dans une vie.

« Oï, toi ! » Dis-je en augmentant le ton. L'effet était que chacun se retourne, mais je pointais bêtement le gamin à la chevelure de feu.

« Oh oh, Shikamaru a trouvé chaussure à son pied. » Dis le ninja en rigolant fort.

« Mouais et toi tu peux trouver mon pied dans ton derrière. » Dis-je tact au tact avec un fond de paresse, mais en me laissant un sourire au coin.

Je regardais le garçon. Ouais, aucun doute, c'était ce que je croyais. Je ne pensais jamais revoir une tête comme la sienne, ce gamin ressemblait à Naruto. Un peu physiquement, tout comme mentalement. Enfin... j'en déduis du peu que j'ai constaté. Au début, j'ai tout de suite capté son énergie débordante, mais s'il portait le nom que je croyais, alors c'était plutôt étrange. Surtout que, je ne me souviens pas d'avoir vu sa tête avant. Même pas pendant la quatrième guerre. Mon regard avait limite changer pour devenir joyeux à « Inspecteur à la grosse moustache sérieuse doubler de la personnalité de James Gordon ».

« Quel est ton nom ? » Dis-je en l’observant de bas en haut.

C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P IC O D E

_________________
  

avatar
Nara Shikamaru
火 Rang A 火

火 Rang A 火


Messages : 72
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation IRP : En mission avec Moegi
Présence /7 : 5
Nbre Rps acceptés : 0

Voir Prime et Missions accomplies
Ryos: 730
Affaires obtenues:
Expérience:
0/5000  (0/5000)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La feuille et des noix [Mission Rang B][Mission en cours] Mer 23 Juil - 1:38

ω Inspecte et respecte ! ω


ωωAttendez, attendez. On n'entre pas encore. De quoi ?
ωωUne main mise sur une épaule freine la charrette. Une chair fraîche l'air las languit là de nous interroger. Laisse-nous l'anguille ! Zip, zip !
ωωBouh, tu pues. Prend une douche au lait de dinde et dégage !
ωωMes yeux s'écarquillent.
ωωIl s'étouffe. Bien fait. Doit-on réagir ? En tout cas moi je n'ai pas -du tout du tout- envie de l'aider. On nous a déjà accordé le droit de rentrer, qu'est-ce qu'il vient nous bloquer, lui ? Trois, quatre, cinq. Toujours il quinte. Tient, il y a quelque chose qui n'est pas bien passé. C'est la cuite d'hier ! Six, sept, huit. Heu ... Dois-je réagir ? Il ne s'étouffe plus.
ωωIl est ennuyé et ennuyeux. Il est temps ! Je tente un beau sourire pour décoincer le balai fourré je-ne-sais-où. Surtout quand, comme s'il ne s'était pas tapé la honte de sa vie, il nous demande une autorisation que son pote a déjà.

ωωMonsieur l'inspecteur commence son travail. Inspecte, inspecte. Il n'y a rien à trouver. Nous, nous sommes honnêtes !
Inspecter mes noix ? s'inquiète Peta les bras ballants. Mes belles noix ?
ωωTandis qu'il fait son job, je gobe des mouches. Je veux rentrer dans le village et découvrir si j'ai tort de ne pas les aimer. J'ai raison de les haïr. Faire fuir ma famille hors de leur terre, pas cool, trop pas cool ! Ma jambe tremblote.
ωωAlors qu'auparavant je regardais fixement le nouveau protagoniste de cette histoire, à présent je m'en tamponne l'oreille. Littéralement. Il ne m'intéresse pas de remarquer les cheveux encre du blasé. Ils ne m'intéressent en rien ce plus petit que moi d'une dizaine de centimètres. Mon un mètre soixante-dix-huit se moque comme de l'an quarante de son costume ninja typique, banal, sans fantaisie.
ωωJe regarde ailleurs.

ωωIl sort une paire de gants. Que veut-il faire avec ? Pas d'examen, doc !
ωωIl met une paire de gants. C'est pour les noix ! Il en attrape une, la brise :
Mes noix, pleure Peta, mes belles noix !
ωωJe l'entends bafouiller : « Assassin !  » L'autre libère son contenu. D'un signe ... Il va la manger. «  Mes belles noix, mes belles noix. Ma belle noix, je ne veux pas qu'il la mange. » Protestation vaine, il la gobe -après avoir reçu une moquerie de son comparse bien sûr qui nous aura tous fait au plus ricaner, au moins sourire.

Regardez, grommelle le marchand vert, vert de rage du faciès! Son visage. Il n'aime même pas ! Il s'enfile ma précieuse et n'en apprécie pas toute l'authentique et fabuleuse saveur. Assassin.
ωωJe regarde ailleurs, le ciel n'est pas si affreux. Un oiseau passe, je siffle un air familier.
ωωLui pose sa main sur un des compagnons qui nous transportent.
Vous ne devriez pas, intervient notre barbu au chocolat ... Trop tard.
ωωLe regard sphérique et nocturne du gamin à la chevelure incertainement rousse se vide. « Papa, chuchote-t-il dans l'oreille poilue du paternel, il touche Marguerite. » Il se fait réprimander. Son père sait, voyons !
ωωProut ! Prout ! & Re-Prout derrière !

Vous avez blablabla, nous indique-t-il harassé d'une tâche qu'il n'avait pas envie d'accomplir.
ωωOn n'a le droit de passer. Circulez ! En tout cas tu t'excuses. Tu es poli aussi. Parce que je suis impatient, j'en deviens mauvais. Inspiration. Chassons les mauvaises pensées. Expiration. Chassons les mauvaises énergies. Inspiration. Chassons les collines aux sourcils. Expiration. Qu'elles s'en aillent !
ωωAlors qu'il nous indiquait l'évidente direction, mon nez s'agita. Une odeur m'interpelle : « Monsieur le nez, je sens l’œuf pourri, non pas le mimosa. Champagne ! je nais d'une poche d'air. Jamais longtemps je ne dure. Je tombe à plat et me perd si je ne brouille l'atmosphère. Oui, ça me plait d'être un pet !»
ωωJe mets directement mes deux mains sur mon flair. Non, non, non, non, non ! Mais qui a bien pu lâcher une telle bombe atomique ! Les samares choient. Non, ce sont des papillons.
ωωLes marchands imitent ma réaction.

, m'interpelle-t-on hautement que j'en sursaute, toi !
C'est pas moi, rétorque-je immédiatement visé d'un doigt tendu, je n'ai rien fait.
ωωMon regard vacille entre l'innocente victime surprise des suspicions et l'enfant naïf qui ne saurait reconnaître une erreur qu'il n'a de toute manière pas commise.
C'est Marguerite, explique Sakana Yao. Elle est très émotive. La moindre caresse et son sphincter se dilate. Étrange, d'habitude c'est aussi la miction.
ωωIl regarde si elle n'a pas uriné. Elle l'a fait.
ωωSon gosse s'égosille : « Lalalalalalère ♪   »
ωωMoi, gosse et hilare, me désopile : « Hahaha Haha ! »


ωωQuel est mon nom ? Mon nom. Mon nom à moi ? Mon nom, j'vais t' le donner mon nom. Haha oui, mon nom tu vas l'entendre. Ce nom qu'tu retiendras. Ce nom qui hérisseront tes piques d'hérisson. Non ! pas d'poule mouillé devant mon nom.
ωωJe penche la tête. D'abord, tu es qui, toi ? Et il me dévisage. Oui je sais, je suis super BG ! De ma poche, je sors mon plus beau sourire. Et alors que je pensais dire quelques mots, comme décliner bêtement mon identité, je n'en fais rien.
ωωUn feu s'est allumé. Je ne peux le contenir et devient observateur extérieur de ma propre réaction :

Hahaha Hahaha Haha !
ωωNatori rit. Natori au naturel, voilà ce que cela donne ; une bouche immense, fontaine de joie ; des bras sur les hanches ; des épaules qui sursautent ; des yeux bleus blanchissant grands ouverts fixant le shinobi de konoha ; une énergie qu'il ne peut contenir plus longtemps. Il faut qu'elle sorte et transforme le monde.
ωωDes étoiles brillent au plus profond de lui. Regarde ses yeux miroitant et tu t'y réfléchiras embullés de son pouvoir métamorphosant.
ωωAs-tu compris ? Tu ne peux me détester à présent !

Ore wa Uzumaki Natori da ! [C'est Uzumaki Natori !]
ωωJe me la joue. Oh yeah ! J'aurais pu être un tantinet moins confiant et respectablement plus formel. Pourquoi ? Tant pis, tant pis, il aura droit à une présentation typique de moi qui sort de l'ennui. C'est vrai quoi ! Ca fait des plombs que j'en fous pas une masse. Ma jambe ne tremble plus.
ωωJe le surplombe.
Chûnin de Taki pour vous servir, ajoute-je, ninja de Konoha !
ωωMon regard et un levé de menton indiquent clairement qu'il devrait aussi me dévoiler son nom, son prénom. Demande-lui son surnom tout chou ! du genre Dépressifman !
ωωPuis, faisant mine de trifouiller une moustache épaisse dont même l'infime espoir que ce geste prenne du sens m'a quitté, un coin de mes lèvres se pince.

J'ai pour lourde charge la conduite en bon uniforme de cet équipage d'infâmes gredins, explique-je ironiquement dans une version pirate de moi-même, jusqu'à votre port d'attache pour qu'ils puissent vendre leurs camelotes en place publique. Ne soyez point surpris, forban, peut-être ne seront-ils que pendu ! Je ricane et poussant le jeu, je montre mes crocs et bande un œil de la main. Dites-moi donc agent chargé de la vérification des cales de mon bâtiment, accepteriez-vous un pourparlers au sein d'une buvette de votre convenance ? il paraît clair que les folles aventures du capitaine vont vous captiver. Soyez prêt à enfourcher votre baluchon et à dare-dare vous engager !

ωωJe fais semblant d'incliner un chapeau tricorne dans une pause digne d'être statufiée : « Indique-moi le sens du vent, redeviens-je Uzumaki Natori le grand gamin, je te suis au pas. »



Post Suivant : Noix et feuilles au barbec'

avatar
Uzumaki Natori
滝 Hôte de Nanabi 滝

滝 Hôte de Nanabi 滝


Messages : 104
Date d'inscription : 20/06/2014
Age : 24
Localisation IRP : Découvre Konoha, tape du vilain et se fait interroger.
Présence /7 : 4 (*)
Nbre Rps acceptés : 1

Voir Prime et Missions accomplies
Ryos: 100
Affaires obtenues:
Expérience:
0/5000  (0/5000)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La feuille et des noix [Mission Rang B][Mission en cours]



Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas

La feuille et des noix [Mission Rang B][Mission en cours]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Mission Rang B: Forgeron dans la merde ! [Yoru; Karas; Manzo]
» [Mission Rang C]A la recherche du lapin sacré [Pv : Solo]
» [Mission rang C] Livraison express ! Enfin... Pas tout à fait...
» [ Mission de rang C ] La disparition des enfants (Pv Samui Natsumi)
» Un vol au colisée [Mission rang C]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto New Era :: Zone RP :: Pays du Feu :: Konohagakure no Sato :: Portes du village-