AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Ramens à l'improviste ? (Pv Shikamaru)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
MessageSujet: Ramens à l'improviste ? (Pv Shikamaru) Ven 4 Juil - 21:53


   

   

   


   
Ramens à l'improviste ?
   Avec Shikamaru

   
Je dormais profondément, généralement mon sommeil n'avait pas vraiment de rêves. Les rayons du soleil montrant que le matin était déjà bien entamés, passaient à travers les trous de mes volets. Je me tournais dans mon lit, et plus je bougeais plus j'ouvrais lentement mes yeux. Il fallut que je bouge ma jambe dans un mauvais sens pour que je me réveille. Je fixais alors le plafond de ma chambre brusquement, et plaça ma tête entre mes mains. Mon cœur avait battu assez vite sur le coup. J'avais eu des tournis mais qui passèrent vite.  Je me levais avec non-nonchalance, en baillant longuement et en s'étirant. Comme un matin normal quoi, enfin depuis la fin de la guerre, j'essayais de rattraper mes heures de sommeils manquées. Je marchais tranquillement dans le couloir vers la cuisine pour prendre mon petit déjeuner, déjà préparé par ma grand-mère. Nous n'étions plus que toutes les deux aujourd'hui. Enfin je finis mon toast et mon lait, puis je filais à la douche.

Quelques minutes plus tard, j'en ressors toute propre avec une serviette sur moi. Aujourd'hui pas de missions à l'horizon, moment de détente, cool et relax. Je vais pouvoir faire ce que je veux ! D'ailleurs, je viens de finir de m'habiller. Pas de veste de chuunin, ni de bandeau citoyenne comme les autres. J'enfilais ma veste noire, et prévenue ma grand-mère que je quittais le domicile pour ne revenir que plus tard en fin de journée. Je ne boudais pas, mais j'avais pris l'habitude de me promener sans but précis, dans la rue commerçante. Et il faisait beau ce matin ! C'était l'idéal ! Mais alors que je commençais à quitter le domaine du clan, j'entendis des cris de colères certainement d'une mère Nara. Les femmes étaient colériques mais ce n'était pas mon cas, enfin rarement. Colérique dans le sens ou je ne me laissais pas faire parce que la plus part du temps j'étais la plus calme de l'équipe. Alors, tient ce n'était pas la mère de Shikamaru ?


   Je levais les yeux au ciel et décidais d'en avoir le cœur net. Et qui sais, si c'était lui, je pourrais lui sauver la mise. Enfin, si la situation le permettais.
   
   
© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart

   

   


Dernière édition par Nara Chihaya le Lun 28 Juil - 23:04, édité 2 fois


Invité
Invité




Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ramens à l'improviste ? (Pv Shikamaru) Sam 5 Juil - 17:26





RAMENS À L'IMPROVISTE ?

Une petite nuit fraîche faisait ses abords à Konoha. Mystérieuse et attrayante étaient ses plus grandes qualités. Elle projetait une lune lumineuse et souriante, ce qui me plaisait bien. C'était plutôt calme, on pouvait entendre le doux son dû vent et voir quelques feuilles virevolter au sol. Ma soirée se résumait à être douce et peu mouvementée. Je me tenais dans la forêt du clan Nara avec deux autres membres masculins, des aînés, qui aimaient bien rigoler. Nous étions là pour faire le compte des cerfs, qui se déroulait normalement à chaque mois. Cette tâche me plaisait bien, pour une fois, je vais vous étonner, ce n'était pas ennuyant. Observer les cerfs est une activité qui s'égalise à observer les nuages. Je ne serais vous dire pourquoi, mais l'important était de savoir que ça me plaisait bien.

Après une longue soirée à se diviser dans chaque secteur de la forêt, nous avions une somme potable au résultat du dernier mois. Bien que la tâche fût terminée, le duo Nara et moi avions continué de parler des derniers événements. Enfin bref, notre discussion se termina suite au départ du plus vieux Nara.

« Moi, je vais rentrer à la maison, il commence à faire tard et ma femme m'attend. Shikamaru, ne reste pas ici toute la nuit, sinon, tu-sais-qui sera fâchée. » Dit-il en ricanant.

Il était quelle heure déjà ? Oh... Pas important. J'observais le membre du clan Nara s'éloigner vers un petit sentier battu. Il me faisait limite penser à mon père pour sa façon de rire et ses plaisanteries un peu naïves. Vous vous demandez qui est tu-sais-qui ? Non non, ce n'est pas Voldemort. C'est ma mère. Vous ne la connaissez pas ? Aucun problème, dans quelques lignes, vous pourrez découvrir son premier attrait mental. Oh galère... Je devais retourner à la maison, j'approchais probablement le 1h du matin. J'avertissais mon collègue de mes intentions et il accepta de m'accompagner.

Le chemin du retour se déroula dans un long silence. Konoha était encore éveillée, ce qui n'étonnait pas personne. Arriver à ma demeure, je fus soulagé de ne pas croiser la colère de ma mère, qui dormait paisiblement dans son lit. Moi, je sautais dans mon lit et m'endormis sur-le-champ. Enfin un peu de repos... J'avais l'impression de courir de gauche à droite sans cesse. Et merde, je n'ai jamais le droit à un temps convenable pour dormir... Seulement quelques heures. Je ferais n'importe quoi pour une nuit complète. Minimum douze heures de sommeil et je suis au paradis.

Quelques heures plus tard, je pouvais entendre avec malheur la sonnerie de mon cadrant qui indiquait 7h00 AM. Suuuper... Je me réjouissais comme un fou de cette future journée... Sarcasme... Je laissais tomber mon pied au sol, après quelques minutes, je fis de même pour l'autre pied. J'étais à présent dans une position étrange. J'accrochais mes deux mains sur le lit et me donnais un élan pour me lever debout. Mes yeux étaient entrouverts et je laissais un bâillement sortir. Un frisson venu hanter mon corps. Je pris ma couverture en me l'enroulant et me laissais tomber sur le sol. Mouais... Un petit dix minutes de sommeil ne me feraient pas de mal. Je fermais les yeux encore une fois et laissai mon esprit s'endormir.

« SHIKAMARU, MAGNE-TOI ! »

Je me réveillais en sursaut, en réalisant que j'étais couché au sol enroulé dans ma douillette. Je soupirais et me levais. Aucun moyen de rester plus longtemps ici. Je me préparais lourdement pour ma journée... Brosser les dents, douche, habillement... Voilà. Je sortis de la maison, mais fus rapidement rattraper par mon pire cauchemar.

« Shikamaru, où crois-tu partir comme ça ? »

« Je dois aller voir... hum... Chôji. »

« Il n'était pas en mission avec son père ? »

Je lâchais un soupir et me passais une main derrière mon cou. J'hésitais à parler, mais elle réussit avec évidence à me devancer.

« Shikamaru Nara, mange avant de partir. Le petit-déjeuner est le repas le plus important de la journée. »

« Je n'ai pas faim pour le moment, je vais aller me chercher un onigiri rapidement et... »

« Tu n'iras pas loin avec un onigiri ! COMBIEN DE FOIS VAIS-JE TE LE RÉPÉTER ! Tu dois manger un petit-déjeuner complet, c'est essentiel pour un ninja. »

Un duel de regard débutait. Elle me faisait ses yeux qui tuaient et moi, je la regardais avec mon air... Paresseux ? Quand je tournis les yeux vers la gauche, je vis ma cousine, Chihaya Nara. Elle avait été surement attirée par les cris de ma mère. Je lui lançai automatiquement le regard du « Viens m'aider, sinon Satan va me tuer. » Bref, à l'approche de la Nara, ma mère devenue soudainement très tendre et calme.

« Bonjour Chihaya, une belle journée n'est-ce pas ? »

Je levais les yeux au ciel pour ce changement de comportement si brusque. Maintenant, pour ceux qui ne connaissaient pas ma mère... Bah, vous la connaissez maintenant. Je contentais de faire un simple sourire forcer à ma cousine pour la saluer. En fait, je voulais surtout aller me promener et fuir la colère de ma mère. J'écoutais Chihaya répondre à ma chère mère et eu une petite idée.

« Oi, je viens de me rappeler... On devait aller chez Ichuraku aujourd'hui, pas vrai, Chihaya ? » Dis-je sur un ton plus sérieux avec des yeux qui incitaient la complicité de ma cousine.

Disons que nous n'avons jamais été très proches, nous deux. Nous étions dans la même classe à l'académie des ninjas, mais elle se faisait discrète. Je jouais quelques fois avec elle, mais j'étais surtout influencé par la présence de Chôji, Naruto, Kiba et Akamaru. Je n'ai jamais cherché à la connaître entièrement, mais je sais que nous avons une certaine complicité parfois. C'est un peu normal, nous sommes Nara après tout. Quoi qu'il en soit, j'appréciais sa présence chaleureuse et joviale. Elle était un peu le contraire de ma personnalité. Autre point qui nous reliait, on avait chacun perdu des membres de notre famille.

Je continuais de regarder ma cousine en ajoutant un sourire plus honnête. Je voulais peut-être l'utiliser pour m'enfuir, mais je voulais réellement passer du temps avec elle.

[Désoler pour l'intro un peu longue, j'ai une un coup d'inspiration inconnu. Si un truc fonctionne pas, fais-moi signe :D !]

C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P IC O D E

_________________
  


Dernière édition par Nara Shikamaru le Jeu 21 Aoû - 21:16, édité 2 fois

avatar
Nara Shikamaru
火 Rang A 火

火 Rang A 火


Messages : 72
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation IRP : En mission avec Moegi
Présence /7 : 5
Nbre Rps acceptés : 0

Voir Prime et Missions accomplies
Ryos: 730
Affaires obtenues:
Expérience:
0/5000  (0/5000)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ramens à l'improviste ? (Pv Shikamaru) Sam 5 Juil - 19:45


   

   

   


   
Ramens à l'improviste ?
   Avec Shikamaru

   
Et voilà, j’eus à peine le temps de dire ouff que je fus prise d'assaut par elle, ce que j'aimais pas être assommée de questions dès le matin ! Elle n'était que femme au foyer, mais je ne voudrais pas me la mettre sur le dos. En plus, malgré le fort caractère elle était gentille avec moi, enfin plus qu'avant. C'était parreil avec mon cousin, on c'était rapproché depuis peu je dois dire. C'est vrai qu'on était dans la même classe et qu'on jouait parfois ensemble, mais sans plus. Je sentais qu'il m'appelait à l'aide, le pauvre, mais d'un côté il avait encore sa mère lui. Et elle ne lui voulait que du bien comme n'importe qu'elle maman non ? Ils s'affrontaient du regard maintenant, ça me rappelait étrangement mon père et moi quand j'avais six ans et que j'apprenais à maîtriser le kagemane. Un vrai supplice sans bases ninja ! D'une certaine manière je l'enviais un peu, je me rappelle avoir été très proche de ma mère. C'était la seule qui me réconfortait quand je pleurais, ou qui m=prenait le temps d'écouter ce que j'avais à dire quand je piquais des crises de jalousie ou autre. Ouai c'est ça, belle journée, une vraie furie quand elle s'y mettait. Je me retint de soupirer, et préféra lui sourire en retour.

"Je vais mieux depuis quelque temps c'est vrai Madame" Avais-je répondu sur un ton calme et neutre. Shikamaru lui me dit bonjour d'un simple sourire, mais qui était assez significatif de son calvaire.  J'étais pareil plus jeune, avec mon frère. Mon regard fut tout d'abord surpris, mais je compris vite qu'il sortait à se sortir de cette situation désagréable. Manger des ramens avec mon cousin ne me déplaisait pas vraiment, en fait.

   Je sentais que ça mère doutait de ce qu'il venait de me demander. Alors je plaça mon regard violet dans les yeux noirs de la Nara furieuse, et lui dit avec une certaine sincérité et voix non agressive et méfiante, douce quoi.

"Mais oui ! Je venais justement le chercher pour ça ! Vous en faite pas le ninja doit manger de tout ! regarder moi"

C'était vrai, je mangeais vraiment de tout et avait tendance à être gourmande et j'étais pourtant assez fine et en pleine forme. Bon là il était juste dix heures passé et je venais de sortir de mon lit. Mais ça irait bientôt mieux.

"Puis je vous l'emprunter ? vous inquiéter pas, il est entre de bonnes mains !"

J'espérais juste qu'elle me croirait, et elle se mise soudainement à regarder son fils avec étonnement. Comme si elle avait un doute, et qu'il se servait de moi entre autre pour sortir et ficher le camp d'ici. Elle nous regardait étrangement maintenant, je dirais même qu'elle était pensive. Perplexe, cela dura quelques minutes, elle me sourit.

"Bien sûr, mais ramène le moi dès que vous aurez finit !"

"Ha ça je sais pas, on avait prévu d’aller faire un tour en ville pour discuter..."Fit-je en regardant mon cousin avec un sourire franche, et une sorte de flamme dans mon regard qui en disait long sur ce que je pensais.


"Bon ça va j'ai compris, va ! Mais tâche de  RENTRER AVANT LA NUIT"

 
Je me rapprochais ensuite de Shikamaru, pour passer devant lui et arriver à ça hauteur :

"On y va ? On va être en retard cousin" Fit-je en commençant à marcher les bras croisés, le regard fermé en direction de la sortie du clan. Tournant la tête vers sa mère et en souriant sincèrement je lui dit :


"Bonne journée Madame !"


"Bonne journée les enfants"

Puis elle leurs fit un signe de la main, et partit en remuant ses bras de colère car elle pensait retenir son fils à la maison pour une fois.

   
© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart

   

   


Invité
Invité




Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ramens à l'improviste ? (Pv Shikamaru) Dim 6 Juil - 2:03





RAMENS À L'IMPROVISTE ?

Le dialogue entre ma mère et Chihaya se prolongeait. Je restais debout sans poser de mots pour interrompre leur discussion. Ma cousine ne semblait pas enthousiaste de discuter avec Yoshino, ça n'avait pas une grande importance. Disons qu'elle était différente des femmes que je n'appréciais pas. Chihaya était calme, peu colérique... Rarement j'ai été exposé à ses colères. Peut-être une seule fois quand nous étions enfant. Ça remonte à plusieurs années... J'ai toujours ressenti un peu de pitiés pour sa situation délicate. Plus son père, sa mère, ni son frère. Ils ont laissé leur vie sur le champ de bataille. Tout comme mon père et Asuma... Maintenant, je ressentais beaucoup mieux ce qu'elle pouvait vivre. Galère de vie, elle ne nous laisse aucune chance. Cette mort est toujours plus proche qu'on puisse le croire.

Je n'écoutais plus trop ce qu'elles disaient... Je regardais le ciel, peu de nuages aujourd'hui, mais un soleil un peu trop éclatant pour le mois de janvier. Je fus sorti de la lune quand Chihaya passa sous mes yeux.

« On y va ? On va être en retard cousin. »

Elle avança vers la sortie tout en marchant sur un pas calme en saluant ma mère. Je me retournais vers ma mère en lui offrant un baisé sur la joue et lui dis sur un ton fatigué...

« À plus tard.. »

Encore une fois, je baillais en plaçant ma main devant ma bouche et rejoignis Chihaya. En sortant du domaine, on pouvait constater que les rues étaient un peu vides. Il était tôt aussi et qui ne préfère pas faire la grâce matinée ? Enfin bref... Nous avancions sans difficulté dans les chemins de Konoha. Je parlais peu et conservais une attitude blasée. Après un certain instant dans les profondeurs du néant, je décidais de sortir de ma coquille.

« Ma mère essai souvent de me garder proche d'elle depuis la quatrième guerre... Ce n'est pas pour rien qu'elle était déçue ce matin. Depuis que mon... père est... mort, elle s'attache plus à moi. Je crois qu'elle n'a pas envie de me perdre. »

Je regardais le sol en soupirant... C'était une phase difficile, mais un jour ou l'autre, il fallait savoir dire au revoir à ceux qu'on aime. Je détestais ça, galère. Quand une personne meurt, il y a bien sûr le fameux deuil, avec ses étapes. Au moins, à la deuxième mort, on sait à quoi s'attendre. Mon estomac gargouilla en silence, le bruit de nos pieds qui écrasaient le sol masquait ce bruit gênant. C'est lourd se diriger pour manger des ramens vers dix heures du matin... Un bol de céréale aurait été suffisant. C'était une bonne exception si j'accompagnais ma cousine... Surtout que c'est moi qui avait proposer de manger là-bas, quel idiot...

« Alors, tu as eu l'occasion d'avoir un peu de libertés depuis la quatrième guerre ? Je ne te vois plus traîner dans les rues depuis quelques semaines. » Dis-je sur un ton neutre.

Je marchais avec les deux mains dans les poches de mon pantalon et je portais une attention sur la Nara. Au loin, je pouvais déjà voir le restaurant d'Ichiraku, l'odeur me faisait un peu saliver d'avance. La dernière fois que j'avais engloutie des ramens à ce restaurant, j'étais avec Chôji. Il ne s'était pas contenté d'un seul bol comme moi, mais de quatre bols. C'était totalement normal chez les Akimichi, ils n'ont pas de fond. Chihaya devait surement le savoir, après tout, elle aussi elle était dans une formation comme la mienne. Un Yamanaka, un Nara et un Akimichi. Je connaissais peu son équipe... De simples connaissances à qui je n'adressais jamais la parole. Non, je n'étais pas snobe, mais j'avais la flemme d'aller les voir.

Je continuais de marcher en compagnie de ma cousine jusqu'à chez Ichiraku. Avec un simple geste de la main, je lui indiquais de s'asseoir. Après tout, comme la règle le vaut bien, les femmes d'abords.

C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P IC O D E

_________________
  


Dernière édition par Nara Shikamaru le Mer 20 Aoû - 16:16, édité 1 fois

avatar
Nara Shikamaru
火 Rang A 火

火 Rang A 火


Messages : 72
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation IRP : En mission avec Moegi
Présence /7 : 5
Nbre Rps acceptés : 0

Voir Prime et Missions accomplies
Ryos: 730
Affaires obtenues:
Expérience:
0/5000  (0/5000)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ramens à l'improviste ? (Pv Shikamaru) Dim 6 Juil - 10:26


   

   

   


   
Ramens à l'improviste ?
   Avec Shikamaru

   
Combien de temps je n'avais pas mangé de ramens ? Depuis au moins je dirais plus de cinq ans, ça remontait à l'époque ou mon sensei était encore là. Grâce à mon ami l'Akimichi, on y allait souvent. Mais je crois que depuis ça mort en mission, on a plus vraiment eu l'envie de continuer à y allez. Pas qu'on n'aimait plus les ramens d'un coup, non. Ce n'était pas ça. En fait, c'était juste qu'on avait multiplier les missions, comme pour oublier tout ça. Tout ce qu'on avait vécu avec lui, mais comment pouvions nous être aussi égoïste ? Après tout ce qu'il avait fait pour nous. Sensei...  Pensait-je, en écoutant mon cousin, mes yeux commençaient à mouiller. Mais il n'en fut rien, je le regardais, il semblait vouloir me dire des choses qu'il avait sans doute sur le cœur, vu qu'il parlait d'une manière assez blasée quoi. Pendant, qu'on marchait je m’arrêtait quelques instant devant un miroir d'une vitrine. C'était à un commerçant du village que mon père connaissait bien. Je m'en était douter qu'elle voulait le garder plus souvent à la maison.

« Ma mère essai souvent de me garder proche d’elle depuis la quatrième guerre… Ce n’est pas pour rien qu’elle était déçue ce matin. Depuis que mon… père est… mort, elle s’attache plus à moi. Je crois qu’elle n’a pas envie de me perdre. »


« C'est normal tu sais ma mère était un peu pareil même si elle était une brave ninja »

Je lui avais répondu avec un ton normal et mes soupçons avaient été fondés. Je me perdis quelques instants dans le blanc du miroir, un soupire sortit et mes bras se décroisèrent. Je revoyais cet écran de fumée et ses flammes qui jaillissent vers nous, mon frère avait vu le coup venir mais pas moi. Il m'avait jeté hors du haut de la falaise, et je m'étais rattrapée de justesse. Il venait de me sauver la vie, celui qui avait toujours été mon rival, mais avait tout mon grand-frère, c'était sacrifié. Et ensuite ma mère fut tuée par le kuchiyose no jutsu de Madara, son immense statue...Ces images de leurs sacrifices tournaient en boucle dans ma tête, lors de mes nuits surtout. J'avais fait la promesse à mon sensei, et à mon père de rester en vie. Mais pourquoi au final ? Lorsque je suis rentrer chez moi, je n'ai pas oser franchir le pas de ma maison. Je savais que ma grand-mère attendait notre retour avec impatience. J'avais réussie dans un élan de volonté et de courage à sortir un « je suis désolée ! » Et je m'étais effondrée en larme dans ses bras. Je crois bien que j'étais fatigué et que j'avais lâchée tout ce que je ressentais dans ces larmes. Ma grand-mère elle restait calme, et m'avait même prise dans ces bras, elle m'a juste dit qu'elle avait toujours su que ça devait arriver car chaque homme est comme une étoile et est amené à s'éteindre un jour.

Shikamaru me ramena à la réalité, et je le regardais le regard assez vide sur le coup.  Mon sourire revint au fur et à mesure que je rejoignais mon cousin, finalement le chemin entre le clan et le restaurant était assez court. Mais la discussion faisait passer le temps, c'était la première fois qu'on m'accompagnais dans cette marche matinale que j'avais pris l'habitude de faire avant de manger. Et puis de toute façon, je n'avais plus personne pour m’interdire de faire quoi que ce soit. Je marchais en regardant encore et toujours les vitrines des magasins de cette rue. Le monde commençait à venir. En même temps, il devait  être assez proche de midi.

« Alors, tu as eu l’occasion d’avoir un peu de liberté depuis la quatrième guerre ? Je ne te vois plus traîner dans les rues depuis quelques semaines. »

   La liberté hein ? N'était ce pas la plus belle chose que les personnes pouvaient avoir en ce monde ? Certainement que si, enfin avec la paix bien sûre. D'ailleurs, c'était des moments comme le notre qui était sans doute le plus apprécié dans une vie. La guerre m'aurait au moins appris ça. Il fallait préserver et savourer ses moments de plaisir et de tranquillité. De liberté, non ce n'était pas philosophique, enfin pas pour moi. Je pense que chacun aspire au bonheur à sa façon, même si ce n'était pas vraiment ce que me demandait mon cousin. Ces derniers temps, il était vrai que je n'avais pas beaucoup profité de ma liberté en tant que civile. Avec ma formation on avait repris les missions petit à petit, sans doute pour que chacun oublie les blessures de la guerre. Mais au moins, elle nous montrait un chemin vers l'avenir. On m'a souvent dit que j'étais une pacifiste, mais en même temps, je m'étais toujours demander à quoi ça servait de ce battre. Nous étions des humains après tout, enfin je faisais des points sur ça justement, sur ce que m'avait appris la quatrième grande guerre. J'avais aussi mis du temps à me remettre de la perte de ma mère et de mon frère, j'étais encore plus seule désormais.

Ce n'était plus pareil qu'avant, c'était bien triste, plus de père pour vous crier dessus en rentrant chez vous, et vous donner des ordres, plus de frère qui m'embêtais, plus de mère câline et joyeuse pour remonter le morale. C'était comme si toute la chaleur et ses rayons de ma maison c'était éteints d'un seul coup. Alors je passais le moins de temps chez moi, ma grand-mère ne me retenait pas, elle savait que j'en avais besoin. Je pris une grande inspiration pour faire partir toutes ces pensées négatives, et pour répondre à mon cousin qui devait ce demander à quoi je pensais. Surtout qu'il ne restait plus que quelques mètres avant d'arriver à destination.

« Oh tu sais, ces derniers temps j'ai fais le point sur pas mal de choses personnelles et avec l'équipe on a repris les missions petit à petit, je crois qu'on a du mal encore à se remettre dans le bain, on sait disputer aussi en entraînement mais bon j'ai de quoi m'occuper et toi j'imagine que tu as plus de responsabilités qu'avant ? Et que ça doit pas être toujours facile ? »

   
© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart

   

   


HS : en espérant que ça te plaise xD


Invité
Invité




Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ramens à l'improviste ? (Pv Shikamaru) Dim 20 Juil - 17:15





RAMENS À L'IMPROVISTE ?

« Oh tu sais, ces derniers temps j'ai fais le point sur pas mal de choses personnelles et avec l'équipe on a repris les missions petit à petit, je crois qu'on a du mal encore à se remettre dans le bain, on sait disputer aussi en entraînement mais bon j'ai de quoi m'occuper et toi j'imagine que tu as plus de responsabilités qu'avant ? Et que ça doit pas être toujours facile ? »

Les disputes d'équipe... Je me souviens de mes débuts dans la team 10, c'était affreux. Nos engueulades s'enchainaient les unes après les autres. Elles étaient si ennuyantes et lourdes. Je ne remercierai jamais assez Asuma d'avoir trouvé le juste-milieu entre Ino, Chôji et moi. Je souhaite à ma cousine et ses compagnons d'être uni à nouveau.

« De mon côté, c'est la galère. Avec la fin de la guerre, des dossiers à compléter, des missions de droite à gauche, mes quelques réunions avec Chôji et Ino... C'est lassant, pourtant, ça me dérange peu. Seul petit détail, je ne serais pas de refus pour quelques heures de plus pour mon sommeil. »

En disant mes dernières paroles, j'étirais mes bras vers le haut et relâchais la pression. Je ressemblais à un horrible ver de terre qui glandait sur un tabouret. Oh... Il tournait ! Je naviguais en tournant de chaque côté grâce à mes pieds. J'apercevais le mur... Le visage de ma cousine... Mur... Cousine... Mur... Et puis Ayame. Je raclais ma gorge pour reprendre mon sérieux et observais le menue.

« Hum... Un bol de ramen. »

« D'accord et pour toi Chihaya ? »

Ayama s'occupa de la réponse de la jeune Nara. Mon ventre gargouilla lourdement, ce qui me gênait. Je plaçais mon coude sur le comptoir et ma main vers mon menton. Je fermais les yeux en me reposant. Soudainement, je n'entendais plus rien. Je somnolais dans mon coin, sans remarquer la présence de Chihaya et des autres. Aucun bruit ne venait chatouiller mon ouïs, j'étais bel et bien endormi. Une toute petite voix coquine et délicate venue perturber ma courte sieste.

« Shikamaru... »

J'ouvrais durement les yeux en m'habituant à la clarté du jour et pris conscience de la situation. Je me relevais en passant la main dans ma chevelure et sur mon visage pour bien me réveiller. Ayame ricanait avec son père et déposa un bol bien chaud de ramen. L'odeur onctueuse dégageait une fumée qui s'emmitouflait dans mon nez. Sans prendre de bouchée, j'essayais de goûter ce doux mélange que formait le ramen... C'était ma façon de savoureux le bol dès le départ.

« Chihaya... Bon appétit. »

Je pris mes baguettes en les séparant d'un seul coup et les trempais dans le bouillon. Je retirais les deux bouts de bois qui avait attrapé plusieurs nouilles et les dévorais. Je souriais de bonheur et continuais de déguster plusieurs bouchées. Qui aurait cru qu'un simple bol de ramen pouvait me faire sourire. C'est surtout ma bonne compagnie qui me plaisait.

« Merci pour ce matin, ça faisait bien longtemps qu'on n'avait pas passé un bon moment ensemble. »

Je me retournais vers ma cousine et je lui montrais un grand sourire. Il se valait honnête et pur. Sans pouvoir m'en empêcher, je relâchais mes bâtonnets et enroulais un bras autour de ma cousine en lui offrant un baiser sur la tête. Ce geste n'avait rien « d'amoureux », mais la simple présence de Chihaya pouvait me pousser à lui montrer un peu d'amour de famille. Notre situation était commune. Nous avions perdu des membres du clan Nara qui nous était cher. Au lieu de rester à me morfondre, je préférais prouver mon attachement aux autres membres. Et de plus, j'aimais bien l'embêter avec mes rares signes d'affections. Disons que montrer mes sentiments n'étaient pas commun chez moi, surtout pas envers les femmes.

« D'ailleurs, pourquoi ton équipe s'engueule encore ? »

Je détestais m'occuper des problèmes des autres ou juste les écouter, mais pour une fois, j'étais prêt à entendre la situation de Chihaya. Si je pouvais donner mon aide, ça lui ferait surement du bien. Elle tient beaucoup à son équipe, je peux le voir dans ses yeux. Ou pas...

C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P IC O D E

_________________
  


Dernière édition par Nara Shikamaru le Mer 20 Aoû - 15:55, édité 1 fois

avatar
Nara Shikamaru
火 Rang A 火

火 Rang A 火


Messages : 72
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation IRP : En mission avec Moegi
Présence /7 : 5
Nbre Rps acceptés : 0

Voir Prime et Missions accomplies
Ryos: 730
Affaires obtenues:
Expérience:
0/5000  (0/5000)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ramens à l'improviste ? (Pv Shikamaru) Jeu 31 Juil - 21:10


Ramens à l'improviste
With Shikamaru

Je m'assis sur le tabouret qui se trouvait devant moi. Et écoutait d'une oreille attentive ce que disait mon cousin mais avec un regard perdu dans mes songes. C'était limite si je le regardais en fait, positionnant ma tête dans la paume de ma main droite. C'est d'un air blasé que je finis par tourner mes pupilles violettes vers Shikamaru. Il avait vraiment la mine d'un type qui venait de se réveiller ou qui ne dormait pas vraiment. Cela me fit sourire, je me sentais bien en sa présence. Je fixais Shikamaru, la parole ne me venait même pas à l'esprit à vrai dire. Il tournoyait et ça me faisait à moitié sourire. Ma vie n'était plus la même depuis la disparition de mes derniers membres de famille. Je fus coupée de mes pensées par Ayame qui avait un peu avant donnée un bol de ramens à mon cousin. Elle vint à mon tour me demander ce que je voulais prendre, et je répondis que je voulais pareil que Shikamaru, un bol de ramens donc. Je me contentais de commencer mon bol. Itaiie ! Je venais de me bruler ! Qu'elle idiote ! J'aurais dû attendre un peu tient... Enfin, il me dit bonne appétit alors je lui répondit de même avec un sourire franche cette fois :

« Merci Shikamaru Bon appétit à toi aussi » Fis je sur une voix discrète et calme.

Je fis ensuite de même que mon cousin, sauf que j'enroulais les nouilles autour de mes baguettes. Cette scène me rappelait la fois ou Hibiki avait tenter de me faire changer cette manie. Il m'avait répété je ne sais combien de fois que ce n’était pas comme ça qu'on mangeait les ramens. Que de souvenir n'est-ce pas sensei ? Pendant que je me régalais en mangeant ma tranche de Narutomaki, j'écoutais encore les rares paroles de mon cousin. En fait, dans une vie c'est ses moments là qu'on apprécie le plus. Il me remerciait pour ce matin, je l'avais fait avec plaisir et pour une fois qu'on passait un peu de temps ensemble bas voilà quoi. J'allais pas m'en priver mais si je m'attendais à ce qui venait de ce produire....

J'étais déconcentrée, enfin il m'avait déconcentrée ! C'est vrai quoi, j'avais plus tellement l'habitude d'avoir un tel geste d'affection fin sauf avec mon équipe. Je rougis, et manquait de peu de tomber de mon tabouret, mes baguettes avaient atterrit dans mon bol. Il m'avait fait peur en plus, mais ça faisait du bien de temps à autre. Je venais de rigoler à mes bêtises, hey oui ce n'était pas souvent mais je savais rire de temps en temps. Disons que j'avais mes moments de folie même si quelque part j'étais assez gênée de la situation. De plus, je comprenais ce qu'il pouvait ressentir. Nous avions chacun perdu un membre de notre famille et du clan par la même occasion. Je devais être aussi rouge qu'une tomate maintenant. Pourtant, il venait sans doute de me montrer son attachement. Puis vint le moment fatidique d'expliquer le pourquoi du comment. Je lui fit une sorte de sourire béat, heu bas comment dire... On a plus la même vision des choses ? Ou nous sommes simplement fatigué du travail d’équipe ? Enfin, c'était plus une question de stratégie ou de technique finalement. Parce que sinon en dehors des entraînements on s'entendaient à merveille ! Conclusion ...


« Bas en fait je crois que c'est le fait qu'on est pas vraiment le même sens du mot stratégie et entraînement qui bloque » Fis je sur une voix assez perplexe.

© EKKINOX





Invité
Invité




Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ramens à l'improviste ? (Pv Shikamaru) Lun 18 Aoû - 0:47





RAMENS À L'IMPROVISTE ?

Ma cousine fut très surprise de mon geste d'affection ! Elle laissa tomber ses baguettes dans son bol, ce qui éclaboussa le bouillon en ma direction. Je fis une petite grimace en recevant le liquide chaud sur l'une de mes mains, mais je gardais un visage souriant. Chihaya rougissait suite à mon câlin. C'est un peu normal, je l'aimais beaucoup ma cousine. Je n'ai jamais eu l'occasion de l'approcher pendant mon enfance. Oui, je la voyais dans les fêtes familiales et anniversaires, tout comme à l'académie des ninjas... mais depuis que les élèves sont divisés en équipe de trois, j'ai perdu de vu ma cousine. Nous étions souvent en mission, chacun de notre côté. Le peu de fois où je lui adressais la parole, je ne savais pas comment durer la conversation. Et elle était une fille alors, je restais loin d'elle. Les filles, la source des problèmes des hommes.

Suite à ce moment câlin, ma cousine répondit enfin à ma question en faisant un sourire béat.

« Bas en fait je crois que c'est le fait qu'on est pas vraiment le même sens du mot stratégie et entraînement qui bloque »

Je pris une bouchée de ramen en réfléchis à ce qu'elle venait de dire.

« Vous êtes le deuxième trio de la deuxième génération de la formation Yamanaka, Nara et Akimichi. L'esprit d'équipe est supposer être maintenu depuis votre première rencontre. Peut-être que la mort de ton sensei vous à tous séparer mais... Une équipe reste unie, même après la mort. »

Je baissais mes yeux vers mon bol. Asuma était mort et l'équipe va toujours autant bien. Nous sommes retournés sur les rails du train, nous ne pouvions pas couper les fils qui nous unissaient. Ino et Chôji resteront toujours mes meilleurs amis, peu importe leur choix. Tout comme nos parents. Ils étaient unis avant... enfin bref.

« Vous devriez faire une rencontre ensemble. S'il n'y a pas l'esprit d'équipe, alors oubli les stratégies et les entraînements. Il faut escalader la montagne pour voir ce qu'il y a derrière. »

Je finis de parler sans m'attendre à recevoir une réponse de la Nara. Je mangeais tranquillement le bol de ramen. Il n'y en avait presque plus. Il y eut un moment de silence qui nous laissait chacun de notre côté. Moi, je finissais mon bol avec la lenteur d'une tortue. Bien que j'aime le calme et la tranquillité, je trouvais la situation un peu longue et froide. Alors je repris avec un sujet.

« Chihaya, plusieurs membres de notre famille, on laisser leur vie pendant la grande guerre. Nous avons côtoyé la mort à plusieurs reprises, toi plus que moi. Je ne laisserai plus aucun de mes proches s'aventurer sur le terrain de Lucifer. » Disais-je en relevant doucement ma tête. « Merci beaucoup de m'avoir accompagner pour ce petite déjeuner. »

Je me laissais glisser hors du banc. Je regardais ma cousine et la pris encore une fois dans mes bras. J'approchais ma bouche vers son oreille et lui murmurais :

« Je ne te laisserai pas partir, je te promets qu'après ma mission, je vais rester proche de toi. » Je me mettais face à ma cousine en lui souriant « On passera plus de temps ensemble si tu veux, j'aimerais bien rattraper le temps perdu. Disons qu'à l'académie, j'ai fait l'erreur d'un peu t'ignorer. »

J'affirmais ma dernière phrase avec un soupir, naturel de chez moi.

« Bon, je te laisse. Je dois aller préparer des trucs pour ma mission avec Moegi. On se revoit dans quelques jours cousine ! »

Je me retournais pour continuer mon chemin seul. Je n'avais pas osé lui dire que je l'appréciais, mais je comptais lui en faire la remarque à notre prochaine rencontre. Elle aussi doit partir en mission, hors de Konoha. Elle sera accompagnée d'un garçon de Kiri si j'ai bien entendu... J'espère qu'il fera attention à ma cousine, si elle revient avec la moindre égratignure, je lui ferai plonger la tête dans l'ombre.

Je glissais mes mains dans mes proches en marchant. Je laissais seul ma nouvelle protéger, elle avait surement d'autre chose à faire, je n'allais pas lui en empêcher. Et moi bah, j'avais une envie pressante d'aller regarder les nuages et m'occuper des préparations de la mission. Je ne retournais pas mon visage pour offrir un dernier sourire à la Nara, mais je la saluais dans mes pensées. À la prochaine fois, Chihaya.

[Désoler s'il y a des fautes, mais pour le moment je suis trop fatiguée pour corriger, alors c'est préférable de corriger demain. Promis   ]

C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P IC O D E

_________________
  


Dernière édition par Nara Shikamaru le Mer 20 Aoû - 15:50, édité 1 fois

avatar
Nara Shikamaru
火 Rang A 火

火 Rang A 火


Messages : 72
Date d'inscription : 23/06/2014
Localisation IRP : En mission avec Moegi
Présence /7 : 5
Nbre Rps acceptés : 0

Voir Prime et Missions accomplies
Ryos: 730
Affaires obtenues:
Expérience:
0/5000  (0/5000)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ramens à l'improviste ? (Pv Shikamaru) Lun 18 Aoû - 7:56


Ramens à l'improviste


feat.Shikamaru

Je laissais éclater mon petit rire lorsque mon cousin se fit éclabousser à cause de mes baguettes tombés dans mon bol. Je lui fit ensuite un petit sourire amusé en réponse à sa grimace. Finalement, je l'aimais bien ce cousin même si au final on se connaissait pas vraiment. Ayant vécu notre enfance un peu chacun dans notre coin même au clan. On ne se voyait qu'aux réunions de familles. Au final, je m'étais jamais sentit aussi proche de lui qu'aujourd'hui. Une équipe restait une équipe, il n'avait pas tort surtout avec tout ces événements qui ne pouvaient que nous avoir rapprochés. Je souriais en repensant à quelque moments ici avec mon équipe. J'étais dans la même position presque à chaque fois que je venais ici. Tenant mon bol exactement pareil qu'à ce moment. Hey oui, on était la deuxième formation de cette génération. La sienne étant la première cela ne me dérangeait pas plus que cela je devais l'avouer. Au contraire, quelque part cela m'arrangeait en fait. N'aimant pas vraiment les grosses responsabilité, même si quelque part c'était moi la chef d'équipe. Enfin, je n'égalais toujours le sensei ça c'était le moins qu'on puisse dire. Il avait sans doute raison, la mort de celui-ci y en était pour quelque chose.

Plongeant mon regard améthyste dans mon bol, je pris celui retint les aliments avec une baguette puis commença à boire la sauce. A partir de là, il s'en suit un long et pesant silence. Aucun de nous deux n'avait prit la parole. Mes sourcils clignaient, et mes baguettes montaient les aliments à ma bouche en commençant par le narutomaki. Certes je préférais de loin les nouilles mais bon, là aller savoir pourquoi je le pris en premier. Enlevant ensuite ma veste noire car ayant un peu trop chaud je la mit sur mes genoux. Regardant parfois discrètement mon cousin, il fut le premier à reprendre la parole après que j'eu demander un verre d'eau à Ayame qui vint me l'apporter de suite. C'est ainsi que le silence fut cassé. Je l'écoutais encore silencieusement sans rien rajouter ou sans avoir envie de lui couper la parole, en plus ça ne serait pas polie de la part de moi sa cousine. Faire rencontre alors qu'on partais tous en mission chacun de notre côté et qu'on rentrait soit tard soit quand les autres repartaient ? Hey bien je devais dire que ce n'était pas évident, et puis bon pour l'instant pour moi c'était compliqué... Ou du moins, ce n'était pas dans mes programmes. On me reprochais d'être devenue trop solitaire ces temps-ci mais en fait j'avais juste besoin de me reprendre en main.

Je levais mon regard et ma tête vers le plafond du restaurent d'Ichiraku, le visage des membres de ma famille apparaissaient les uns après les autres. Une larme commençait alors à perler sur mon visage. Secouant la tête pour ne plus penser à leurs morts attroce sur le champ de bataille. Tous étaient morts devant mes yeux sauf ma mère. Je baissais la tête, ces paroles me réchauffaient le cœur. Je lui fit un sourire en retour. Je finis mon bol, et le remercia à mon tour.

« De-même, merci cousin, je ferais attention je te le promet ... » Fis-je en le voyant se rapprocher de moi pour me prendre dans ses bras. Je rougissais secrètement, secouant la tête. Pourquoi était-il si gentil avec moi tout à coup ? Je ne fis rien et me laissas prendre. Il me murmura qu'il tenait à moi et qu'il ne me laisserais pas partir...Moi aussi j'aimerais bien rattraper le temps perdu. Si le destin me le permettait.
Il me laissa ensuite pour se mettre face à moi, avec un sourire et lâcha sont soupire habituel. Je lui rendit son sourire, et prit mon coude par ma main droite et lui fit un au revoir. Ouai, il m'avait pas qu'un peu laissée de coté mais bon, moi non plus je n'avais pas cherché à aller vers lui à vrai dire. Je lui crias alors :

«  Bonne chance pour ta mission cousin à bientôt »Et on c'était quittés sur ces paroles, j'étais retournés au restaurent payé. Et était partit vers les petites boutiques. Ouai, j'aimais traîner comme ça dans les rues de Konoha avant d'aller me préparer pour ma prochaine mission avec le jonin de kiri.Chacun de nous venait de tourner le dos à l'autre, et de repartir dans son coin donc pour préparer nos missions. Shikamaru, à bientôt, cher cousin.

Mot de la fin :Voilou j'ai répondu ! Rp Clôturé.

© Snow White | Nala


Invité
Invité




Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ramens à l'improviste ? (Pv Shikamaru)



Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas

Ramens à l'improviste ? (Pv Shikamaru)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Ramens à l'improviste ? (Pv Shikamaru)
» Présentation de Shikamaru Nara
» Shikamaru Nara | Terminée
» Le Sable et la Feuille, la suite d'une histoire [Gaara & Temari & Oda Kuranosuke & Shikamaru]
» Devoir de potion à l’improviste, de l’aide? [ TERMINER ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto New Era :: Zone RP :: Pays du Feu :: Konohagakure no Sato :: Grande place :: Quartiers marchands-