AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Utsukushi Aki [Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
MessageSujet: Utsukushi Aki [Terminée] Ven 27 Juin - 13:04



« Le fort dévore le faible. Et tout le monde laisse faire. »



Carte d'identité


× Nom(s) :Utsukushi
× Prénom(s) : Aki
× Surnom(s) : //

× Âge : 18 ans
× Sexe : Féminin

× Situation (marié/célibataire/etc): Célibataire

× Village d'origine : Un petit village indépendant et connu par très peu de personnes, appelé le village de Kanda.
× Grade : Chuunin
× Rang : B

× Spécialité(s) : Ninjutsu, Taijutsu
× Affinité(s) : Suiton & Raiton
× Nom de l'avatar - manga de provenance : Neliel Tu Odershvank - Bleach


Description physique



Pour le physique d'Aki, je vais la décrire tout d'abord lorsqu'elle était petite, et je terminerai par son physique actuel.
A première vue, on peut penser en voyant l'Utsukushi, elle n'est pas âgée de plus de 10 ans. Pourtant, ce n'est pas vrai. Lorsque je l'ai vu pour la première fois, elle avait déjà à peu près 12 ans, sa croissance étant certainement en retard par rapport aux autres puisqu'elle ne faisait que 148 cm pour un poids de 26kg à peu près, ce qui n'était pas raisonnable pour sa carrure. Son visage était un peu rondelet, ce qui renforçait plus l'impression d'avoir un petit enfant en face de moi. Ses yeux étaient marron, assez clairs et me laissaient voir ses sentiments comme dans un livre ouvert. Elle avait un nez tout à fait banal, ni trop gros, ni trop petit et avait une petite bouche. Ses cheveux verts (qu'elle tenait sûrement de sa mère) en bataille couvraient ses oreilles, son front et venaient s'arrêter à sa nuque. Deux marques étaient visibles sur son beau visage : une de couleur violette traversait une partie de ses deux joues et se rejoignait sur son nez ; une autre séparait son front en deux (ça semblait être une marque qu'elle avait depuis sa naissance ou une cicatrice qu'elle s'était faite étant petite). Mais le plus intriguant pour moi restait le crâne de bélier qu'elle portait sur sa tête...

Son corps, lui, ne semblait rien avoir. Elle avait des petits membres et pas encore de formes au niveau de la poitrine et des fesses. Néanmoins, quand je l'ai vu, elle était très maigre et on pouvait voir ses côtes, ainsi que ses membres tous presque squelettiques. Aki avait une allure de zombie, de corps sans âme qui vive à l'intérieur. Son corps avait pour seule couverture une petite veste verte avec une capuche qui lui recouvrait la totalité de sa silhouette. Je m'inquiétais pour ce qu'elle allait devenir en grandissant à Suna : si elle allait accepter de se nourrir comme il faut et si elle allait avoir une bonne croissance.


Mais je crois bien que je n'avais pas besoin de me soucier d'elle. En effet, Aki grandit à une vitesse phénoménale et devint une très belle femme. Elle reprit du poil de la bête sans attendre et pèse maintenant 55kg pour 170 cm. Désormais, sa tête est beaucoup plus fine, ses yeux ont une forme plus élégante et ses pupilles se sont éclaircies un peu plus. Il est plus difficile de lire dans ses pensées qu'auparavant et son crâne de bélier n'a pas changé de place depuis tout ce temps. Ses lèvres sont devenues pulpeuses, attirantes et elles vont bien à sa voix douce, qui peut par contre se montrer très forte dans certaines circonstances. Ses cheveux descendent en cascade jusqu'à ses hanches et sont assez doux. Par contre, malgré leur douceur, on sent quand même qu'ils sont assez épais et donc assez difficiles à brosser le matin. Quelques mèches viennent cacher sa cicatrice sur son front.


Son corps, quant à lui, a complètement changé. Aki ne ressemble plus à un squelette : elle possède des formes gracieuses et attirantes. Sa poitrine est assez volumineuse, et dans toute sa finesse, la jeune femme a quand même des jambes et des bras puissants, avec une agilité surprenante. Elle a une allure gracieuse et majestueuse qui renforce sa féminité. Quant à son style vestimentaire, la kunoichi adopte la plupart du temps un style assez décontracté : un t-shirt vert foncé déchiré de toute part, laissant ses bras à l'air ainsi que son ventre fin et une jupe de la même couleur, assez courte -qui ne lui arrive même pas jusqu'aux genoux- qui est elle aussi en lambeau. Par contre, lorsqu'elle part en mission, elle porte des vêtements assez classes : un manteau blanc à manches longues avec une ceinture noire reliée à son sabre. Son haut étant coordonné avec un pantalon blanc assez large qui lui laissa la liberté de se mouvoir comme bon lui semble...


Description psychologique


Les gens changent parfois au cours du temps, cela dépendant des évènements tragiques qui se passent dans leur vie. C'est donc ce que nous allons voir avec Aki.

Lorsqu'on la croise dans les rues de Suna, nous pourrions nous poser quelques questions sur son caractère, car avec ses yeux qui transpercent les nôtres et son visage sérieux, nous pourrions nous attendre à avoir une personne froide, hautaine et distante en face de nous. Pourtant, cette jeune femme est tout le contraire. Malgré le fait qu'elle n'ait pas vécu des moments toujours roses, Aki ne ressent pas le besoin de rejeter sa souffrance sur les gens qui l'entoure et est donc une personne gentille, qui ne sera pas froide. Elle est aussi assez timide envers les personnes qu'elle ne connait pas encore très bien et ne parle pas pour ne rien dire. C'est une kunoichi qui est très calme mais qui s'énerve facilement si on la cherche par des provocations ou des phrases méprisantes. Quant à ceux qui cherchent la bagarre avec ceux qu'elle aime, l'Utsukushi n'hésite pas à se montrer protectrice et à remettre en place les garnements. De plus, lorsqu'elle se retrouve face à un inconnu (d'un autre village par exemple), la femme ne se montre pas très curieuse et le laisse se faire découvrir par son gré. Par contre, même si elle ne le montrerait pas, Aki serait méfiante et garderait un œil sur lui.


Avec le Kazekage, Aki a un profond respect envers lui et se montre très serviable et utile. Elle n'hésiterait pas à remettre en place une personne qui se moquerait ouvertement de Gaara et se montre alors très agressive. C'est une sunajin loyale et fidèle envers le chef du village et elle le défendrait sans se poser de questions, même si sa vie serait en danger. Elle pense que les conditions dans lesquelles Gaara a mis Suna sont idéales et adore son village. Aki a ressent beaucoup d'admiration envers Temari, et beaucoup de respect envers Umi, son ancienne sensei.
 Lors des missions qui lui sont données, Aki est très sérieuse et fait tout pour mener à bien l'ordre qui lui a été attribué. Au combat, la jeune femme ne laisse rien passer et est très forte. Elle se bat au maximum et fait tout pour améliorer ses capacités et sa puissance. Elle n'est pas la plus rapide, mais son agilité rattrape le tout. Aki a appris à ne jamais abandonner un affrontement et ne baisse jamais les bras, même si son adversaire s'avérerait plus forte qu'elle.


Du côté amoureux, Cupidon n'en a pas encore fait sa victime et l'Utsukushi est donc célibataire, bien qu'elle ne soit pas dérangée pour offrir son cœur à un homme qui saurait être doux et attentionné envers elle.


Pour finir, les goûts d'Aki sont très divers. Pour ce qu'elle déteste, ce n'est pas bien dur à savoir. La jeune femme n'aime pas qu'on lui pose trop de questions -elle-même évitant d'en poser une centaine aux personnes qu'elle rencontre- ; elle déteste les gens hautains et méprisants, ainsi que les personnes trop bruyantes, trop bavardes puisqu'elle préfère le calme. Quant à ce qu'elle aime, la Sunajin aime beaucoup les onigiris et les fraisiers, ces deux plats étant ses préférés, ce qu'elle mange le plus souvent. Aki adore les enfants et aimerait un jour être mère -bien qu'elle ait encore du temps devant elle- et son passe-temps favoris consiste à passer du temps aux côtés de ceux qu'elle apprécie, que ce soit à la guerre ou au repos.




Histoire



Note : Les passages en italique sont ce qu'imagine le narrateur.

CHAPITRE 1 :
"Une personne meurt, une autre naît."

Un jour arrive où nous connaissons tout d'une personne. Dans mon cas, c'est lorsque j'arrive dans un village abandonné du nom de Kanda que je découvris l'histoire de Aki, une sunajin de mon village. Le lieu était complètement détruit. Les maisons étaient des ruines, et étaient recouvertes de mauvaises herbes. Plus aucun signe de vie n'était présent ici depuis déjà quelques années. J'étais ici car on m'avait donné pour mission de déloger des Nukenins qui s'y étaient réfugiés, et je l'avais réussie. Pourtant, je n'étais pas parti tout de suite. Je voulais d'abord explorer les lieux, et m'engageai donc dans une maison plutôt grande, qui semblait avoir été, jadis, l'une des plus belles du village.
Je m'avançais un peu plus dans l'habitat lorsque mon pied droit brisa quelque chose en verre. Je reculai d'un pas, me mis à genoux et pris l'objet en question qui était en fait une photo de famille. Je fis glisser mes doigts sur la paroi lisse de la photo pour enlever la poussière et vis alors les membres de cette fameuse famille. Les visages des parents semblaient décontractés, souriant et heureux. Dans les bras de la mère se tenait un enfant. Quand je le vis, mes yeux s'écarquillèrent. Je me trouvais dans le village où Aki avait vécu étant petite. Sur la photo, je pouvais remarquer qu'elle n'avait pas changé sur certains points. Ses cheveux, ses yeux, son style vestimentaire. Je me demandai ce qui avait bien pu se passer dans ce village et balaya la maison du regard.

Je m'imaginais un village où l'activité était au rendez-vous jour et nuit, où tous les habitants de Kanda se connaissaient et se parlaient comme s'ils faisaient partie de la même famille. La petite forêt qui se trouvait autour regorgeait de gibier et de fruits des bois en quantité abondante. Ils avaient de quoi bien se nourrir, aussi bien dans les saisons glaciales que dans les saisons arides. Leur commerce avec d'autres petits villages qui n'appartenaient pas non plus aux Nations principales marchait très bien. Chaque jour, des habitants de Kanda chargeaient leur charrette de marchandises et partaient vers les autres villages tandis que ceux-ci rapportaient leurs biens. Pourquoi Kanda n'était-il pas un village connu ? Je n'en sais rien, mais je voyais un village avec peu de ninjas à l'intérieur. Pour moi, c'était l'une des principales justifications potables. Et c'est d'ailleurs pour cela que le village mourut un jour...



CHAPITRE 2 :
"Le malheur n'est jamais bien loin."


Mon regard se dirigea vers ce qui semblait être le salon, et je vis alors deux squelettes au sol, du sang mêlé aux cendres les entourant. C'était sûrement les parents de l'Utsukushi qui avaient péri pour la protéger. Je regardai par la fenêtre du salon. D'autres cadavres à moitié brûlés étaient visibles. Je fermai les yeux et m'imaginai le massacre.

La prospérité du village s'effondra du jour au lendemain. La destruction commença lorsqu'un groupe de Nukenin décida de s'installer à Kanda pour l'utiliser comme une sorte de regroupement entre eux, de repère. La famille d'Aki fut sûrement l'une des seules à compter des ninjas et les parents s'opposèrent donc aux adversaires. L'un deux possédait des techniques de Katon et embrasa le village. Tous les habitants hurlaient, essayaient de fuir pour ne pas se faire tuer, mais dès qu'ils posaient un pied sur le palier de leur maison, ils se faisaient égorger ou brûlés. Hommes, femmes et enfants se faisaient massacrer sans aucune pitié. Au milieu des flammes qui dévoraient l'habitat où Aki vivait, se trouvaient les parents de la jeune fille et elle-même. Eux se battant avec fureur pour tenter de les repousser, et elle pleurant à chaudes larmes. Et lorsque sa mère tomba à genoux, puis laissa son corps basculer vers le sol pour ensuite le percuter de pleins fouets, Aki pleura de plus belle, poussant des cris de désespoir, suppliant sa mère de répondre à son appel. Mais elle ne répondait pas. A l'intérieur de la petiote, son cœur saignait comme jamais. Elle voulait rejoindre sa mère et restait donc près de son corps.

Son père l'avait remarqué et lui cria de s'en aller en courant le plus vite possible. Aki, obéissante, regarda une dernière fois ceux qui lui avaient tout donné et s'enfuit. Au moment où elle posa son pied frêle sur le palier, une boule de feu arriva vers elle et la petite fille eut juste le temps de se jeter sur le sol pour échapper à l'attaque. Elle se releva, les membres tremblants, les larmes coulant encore le long de ses joues, et se remit à courir comme jamais. Au lieu de fuir vers l'entrée du village, elle eut une merveilleuse idée et se précipita vers les écuries où se trouvaient des béliers. Une corde à la main, elle en prit un (celui que ses parents lui avaient offert) et parti vers les portes de son village, se faisant la plus discrète possible. Heureusement pour elle, ses parents en avaient tué au moins deux, ce qui réduisait les risques pour l'Utsukushi, qui réussit à s'enfuir, voyant quelques survivants au loin. Elle les appelait pour qu'ils l'attendent, mais ils s'étaient volatilisés dans les bois, la laissant sans protection, seule face au destin...


CHAPITRE 3 :
"La vie ne fait pas que des cadeaux."


Je rouvris mes yeux et me dirigeai ensuite vers l'entrée du village. Devant moi se trouvait la petite forêt dont j'avais parlé. Si Aki faisait partie des Sunajins dès à présent, c'est sûrement parce que sans le savoir, elle s'était dirigée vers le Pays du Vent. De Kanda à Suna, il y avait une bonne distance assez difficile à parcourir. Je m'avançai alors vers cette forêt pour visualiser son voyage...

Aki avait très peur d'être seule avec son bélier. Elle n'avait pas de quoi se protéger. Son entrainement pour devenir ninja n'avait pas commencé depuis beaucoup d'années, et comme ses parents avaient voulu y aller doucement, elle n'avait pas acquis grand-chose. La petiote avait les yeux rivés sur le village en flammes et repartie en courant, s'enfonçant un peu plus après chaque pas dans cet endroit verdoyant. Elle savait que si les Nukenins remarquaient qu'elle s'était enfuie, il la poursuivrait. Il fallait donc à tout prix qu'Aki s'éloigne le plus possible de son village natal, de ses parents et de la vie remplie de bonheur qu'elle avait vécue jusqu'ici...

Se retrouvant en plein milieu de la nuit vers la fin de la forêt, voyant qu'elle y serait bientôt sortie, la jeune fille -qui devait sûrement avoir 12 ans ou 11- arracha un bout de son habit et prit le plus de fruits des bois pour tenir quelques jours, elle et son animal. Son regard épuisé se tournait vers la sortie de la forêt où se trouvait un champ abandonné où les cultures laissaient place à l'herbe haute. Dans sa tête, c'est directement ici qu'elle décida de dormir. Ces hautes herbes lui permettraient d'être un peu plus en sécurité. C'est donc les pieds trainant sur le sol frais que la petite fille marcha vers l'endroit où elle pourrait se retrouver quelques heures dans les bras protecteurs de Morphée. L'Utsukushi regardait le champ abandonné et s'installa vers les extrémités pour être le mieux caché au cas où les Nukenins traverseraient cet endroit.

Au moment où elle arriva au bord droit du champ, Aki se laissa tomber sur à genoux, épuisée aussi bien physiquement que psychologiquement. Elle resta quelques instants comme ça, le regard vide et son bélier vint se coucher près d'elle, comme pour lui apporter son réconfort. Aki tourna ses yeux remplis de tristesse vers son compagnon et s'allongea à ses côtés, prenant une poignée de fruits pour lui, et une autre pour elle. Dans sa tête, elle ne savait pas combien de temps cette errance allait durer, mais elle espérait que son bélier et elle allaient tout deux tenir jusqu'à trouver de l'aide. Et c'est sur ces pensées qu'elle alla voir Morphée, se réfugiant dans ses bras.

Le lendemain matin, ce fut la petite secousse sur son épaule droite qui réveilla la survivante. Son animal l'avait légèrement poussé pour la retirer du sommeil. En effet, il fallait qu'ils partent tôt pour tenter de parcourir le plus de distances possible pour essayer de trouver un village qui pourrait les accueillir. La petite fille se leva alors, mais la force lui manquant, elle retomba aussitôt sur ses genoux. Son bélier, qui avait encore beaucoup d'énergie se coucha près d'elle pour qu'elle s'agrippe à son pelage et monte dessus. C'est ce qu'elle fit, et, à moitié consciente sur la bête, elle semblait être un corps sans âme.


Dans cet état-là, elle réussit tout de même à parcourir une assez bonne longueur grâce à son compagnon. Ses yeux marron regardaient les nuages passer, et quelques gouttelettes d'eau commencèrent à tomber, puis il se mit à pleuvoir des cordes. Aki se coucha sur son animal qui tentait de trouver un abri. Une petite cabane était visible au fin fond d'une plaine que les deux protagonistes commençaient à découvrir. Elle semblait abandonnée, mais encore en assez bon état. Aki pourrait y trouver refuge en attendant que la pluie cesse, et c'est avec cet objectif-là qu'elle se dirigea vers celle-ci. En y entrant, la petite fille descendit du dos de son compagnon, posa ses pieds froids et trempés sur le bois sec de la petite maison et explora la pièce. Des tas de sacs en laines se tenaient par-ci, par-là, dans chaque coin de l'habitat, avec des toiles d'araignée suspendu un peu partout au plafond. Aki se recroquevilla entre deux sacs pour avoir plus chaud et attendit patiemment que la pluie cesse.


Quelques minutes plus tard, la pluie venait de mourir pour laisser place à un soleil des plus éblouissant. L'Utsukushi ne perdit pas plus de temps et se remit en marche, sa petite main tenant la corde qui la reliait au bélier.

Le temps passait, et cela faisait maintenant près d'une semaine que la survivante errait, sans plus aucune nourriture depuis deux jours. Elle se sentait faiblir de jour en jour, se sentait pourrir de l'intérieur en étant encore vivante et mourrait de soif, de faim. Deux jours plus tôt, les deux survivants avaient passé la frontière du Pays du Vent et marchaient sur son sol aride.


Tout à coup, lorsque la petiote regardait au loin, elle sentit la corde tirer vers le sol et tourna son regard désespéré vers son animal, qui était en train de rendre l'âme. Ses côtes pouvaient se faire sentir lorsque Aki posa sa main sur la bête. Du sang coulait doucement de ses naseaux, allant salir le sable doré. Les yeux de la jeune fille commençaient à s'humidifier, puis les larmes coulèrent le long de ses joues et elle gémit de douleur face au corps dont l'esprit commençait à partir. C'était cet animal qui l'avait aidé à arriver jusqu'à cet endroit-là. C'était lui qui lui avait tenu compagnie tout au long de ce voyage. Et encore une fois, le malheur tombait sur cette pauvre fillette qui avait tout perdu du jour au lendemain. Son cœur tombait en miette, se faisait piétiner encore une fois.  Aki pleurait toutes les larmes de son corps et se pencha alors vers le cœur de l'animal pour écouter son organe vital battre, qui ne fit que quelques mouvements de plus avant de s'arrêter définitivement. Le liquide salé qui dévalait le long de ses joues ne semblait plus vouloir stopper sa course, et la jeune Utsukushi resta encore quelques instants avant de se dire que si elle s'affaiblissait encore, elle y passerait aussi. Elle n'avait d'autre choix que de reprendre des forces pour espérer arriver à un village et sortit donc une pierre de sa poche (pierre qu'elle avait ramassé et taillé pour se défendre) qu'elle planta dans le corps l'animal pour ensuite agrandir l'entaille et couper les parties du bélier qui semblaient bonnes à manger. Faire cela faisait mal au cœur à Aki, mais elle y était obligée pour survivre et continuer à avancer.


***



Le ventre plein, la petite fille observa le cadeau qui lui avait été offert et eut une très bonne idée. Elle sépara la tête du reste du corps et retira tout ce qu'il y avait à l'intérieur du crâne, ainsi que la peau et les yeux pour, au final, avoir un os de bélier bien "propre". Aki le regarda un instant et finit par le mettre sur son crâne. Désormais, elle se mit en tête de toujours porter cet os, en guise de souvenir de son village, de ses parents et de son bélier.


Mais alors qu'elle se retourna pour continuer sa route, sa tête heurta le ventre d'une personne. Aki recula de quelques pas et découvrit avec stupeur que les assassins de son village étaient maintenant en face d'elle. La malheureuse n'avait qu'une pierre pour se défendre, ses maigres capacités de ninjas ne lui permettant pas de se battre avec une force écrasante. Le regard hautain et agressif des personnages lui faisait peur, et la survivante tenta de s'enfuir en partant furtivement vers la droite. Un croche-pied la fit s'effondrer sur le sol sablonneux et elle tenta de se relever pour ensuite se faire jeter une deuxième fois au sol par un coup de pied violent. Les trois Nukenins semblaient s'amuser avec elle, comme le ferait un prédateur avant de finir sa proie.


L'Utsukushi pleurait de plus belle, les suppliant de la laisser tranquille. Mais en observant les regards méprisants des adversaires, elle comprit rapidement que cela ne servait à rien. Un coup, deux coups, puis trois. Les trois ne s'arrêtaient plus de la frapper. Aki tentait de se protéger le corps, mais elle était trop faible pour résister longtemps. Heureusement pour elle, la chance lui sourit enfin et elle vit une kunoichi apparaître devant son corps meurtri. La femme possédait un éventail immense, ses cheveux blonds étaient regroupés en quatre couettes et elle était en train de terrasser les assassins. Cette femme n'était autre que la sœur du Kazekage actuel Gaara : Sabaku no Temari.
Devant cette force incroyable qui jaillissait de la Sunajin, Aki restait bouche bée, les larmes séchant peu à peu, ses yeux marron brillants d'admiration pour sa sauveuse. Qui aurait cru qu'après ces terribles périples, la petite fille soit enfin dans les bras de la chance ? Pas elle, en tout cas. Et pourtant, son esprit vit un nouvel objectif, une nouvelle vie à accomplir...


CHAPITRE 4 :
"Un nouveau départ"

J'étais maintenant arrivé devant la carcasse du bélier, mes yeux scrutant le squelette qui dormait dans le sable depuis déjà assez longtemps. Je regardai de nouveau devant moi et repris ma marche pour revenir dans mon village. Vous devez sûrement vous poser une question depuis le début : comment pourrais-je raconter l'histoire de la Sunajin si ce que je voyais n'était que mon imagination ? Et bien, ça n'est pas très compliqué. Tous les évènements que j'ai imaginés m'ont été racontés dans les moindres détails par Temari, dont l'histoire lui a été énoncée par Aki elle-même. Bien sûr, lorsque la jeune fille est entrée à Suna, je l'ai vu, et je vais donc continuer la suite de son périple...

Le combat fini, Temari avait terrasser ses ennemis et Aki se relevait doucement, les yeux toujours rivés sur la Sunajin, ses membres tremblants. Elle voulait devenir comme la sœur du Kazekage. La main gauche ouverte, son bras s'élançant vers la jeune femme qui se trouvait face à elle, elle lui demanda d'une voix presque inaudible -sûrement à cause de sa faiblesse- de la ramener dans son village et retomba sur ses genoux, lourdement. Ses paupières devenaient lourdes, trop lourdes pur que la petiote puisse encore les lever. Et c'est au même moment où elle se laissa fermer les yeux qu'elle s'effondra sur le sable.


***


A son réveil, Aki se trouvait dans un hôpital de Suna, le Yondaime Kazekage ayant été d'accord pour tenter de faire rentrer la petiote dans les rangs du Pays du Vent. Ce n'était pas Temari qui était à son chevet, mais une autre femme : Umi. Son regard indifférent lorsqu'elle regardait l'Utsukushi lui faisait peur, et elle se recroquevilla légèrement dans son lit, comme pour se protéger, ses yeux marron fixant la femme. Sans un mot échangé des deux côtés, Umi décida de partir prévenir les médecins que Aki s'était réveillé, et deux jours plus tard, la futur Sunajin fut sur pieds, prête à commencer son entrainement pour se battre aux côtés des autres ninjas.


C'est donc le lendemain de ces deux jours après que la petiote arriva dès l'aube sur un terrain d'entrainement. La chaleur se faisait déjà ressentir malgré le fait qu'il était encore tôt. Au milieu du terrain se trouvait la femme au regard glacial. Aki avait peur d'elle, et ses émotions se faisaient bien voir à travers ses yeux. Pourtant, elle ne fit pas marche arrière et commença les choses sérieuses. Au départ, cela se voyait que ses capacités ninjas étaient au plus bas, et Aki avait peur de ne pas réussir. Pourtant, plus les jours défilaient, plus son entrainement devenait rude. Umi ne lui laissait pas un seul moment de relâchement et se montrait très dure et stricte avec elle. Au fil des mois, l'envie de montrer à sa sensei ce qu'elle valait la faisait persévérer et elle n'avait plus peur de la femme qui lui transmettait son savoir. Sa force augmentait et elle réussit l'examen genin avec succès, étant même plus forte que beaucoup d'autres étudiants à l'académie.


***


Ce ne fut plus des mois qui passèrent, mais quelques années. Deux ans, plus précisément. Aki était maintenant âgée de 14 ans et était prête pour l'examen Chuunin. Durant toutes ces années d'entrainement, la jeune fille s'était donnée au maximum et n'était plus la petite fille peureuse et frêle qu'elle était autrefois. Désormais, elle était devenue plus forte, aussi bien physiquement que mentalement et avait pris de l'assurance. La genin était plus que prête à passer au grade supérieur, et pourtant, ça n'est pas cette année-là qu'elle devint Chuunin.
En effet, c'est un jour proche de l'examen qu'Umi fut envoyée pour une mission de Rang S, qui semblait importante. A la vue de la difficulté à réussir ces missions-là, l'Utsukushi était très inquiète pour sa sensei. Elle avait peur qu'il lui arrive quelque chose de grave, et pire encore, qu'elle ne revienne pas. Alors, sans réfléchir aux conséquences, la genin rejoignit Umi lors de sa mission, et celle-ci fut alors annulée. La colère du Kazekage eut pour conséquence l'envoi de sa supérieure en prison. Dès lors, Aki commença à culpabiliser et refusa de poser une nouvelle fois ses pieds sur un terrain d'entrainement...

CHAPITRE 5 :
"Malgré les erreurs, la vie continue."

De retour à Suna, après avoir fait mon rapport, mes pas me guidèrent vers un terrain où s'entrainaient des enfants. Mes yeux les fixaient, et je m'imaginais une fois de plus ce qui se passa pour Aki.

Cela faisait près d'une semaine qu'Aki ne sortait plus de l'habitat où elle avait été placée, culpabilisant toujours pour ce qui était arrivé à Umi. Temari avait remarqué son absence et avait décidé de l'inviter à un petit restaurant où elles pourraient discuter toutes les deux. Aki n'avait pas refusé, et c'est donc un midi qu'elle se rendit devant le restaurant. Temari y était déjà et elles entrèrent dans le bâtiment, prenant une table de deux pour s'y asseoir.
L'Ambassadrice commença son discours dans lequel elle lui expliqua que malgré les erreurs qu'elle ferait tout au long de sa vie, il lui faudrait vivre avec les conséquences et continuer à marcher en allant de l'avant. Et tous ces mots redressèrent l'esprit tourmenté de la genin. La sœur de Gaara avait réussi à trouver les mots justes. L'admiration pour la Sunajin grandissait un peu plus grâce à ses paroles, et surtout lorsqu'elle lui annonça qu'elle allait être sa nouvelle sensei. Aki était très contente, et espérait progresser pour ensuite montrer son évolution à Umi, si la femme revenait au Pays du Vent. C'est donc sans plus attendre que le lendemain, l'Utsukushi apposa une nouvelle fois sa trace sur le terrain, et recommença un entrainement. Un entrainement moins rude que son ancienne supérieure, mais consistant quand même. Aki se donnait au maximum, ne relâchait pas ses efforts et persévérait, jusqu'au jour où l'examen Chuunin arriva. La jeune fille était plus que prête, et lorsqu'elle s'approcha de la grille qui séparait les genins de la première épreuve, elle fut insérée avec deux autres personnes, deux garçons -la fille de l'équipe n'étant peut-être pas là pour différentes raisons-. Les deux garnements la regardèrent de haut, mais Aki ne se laissa pas faire et soutint son regard sur l'un, puis sur l'autre. La main posée sur son sabre, elle semblait déterminée à leur montrer de quoi elle était capable.





Dès que le signal de départ fut lancé après la distribution des rouleaux, les équipes se mirent en route. Aki et ses deux compagnons faisaient face au désert rempli de danger. Du moins, c'est ce qui leur avait été dit, puisque pour le moment, ils n'en étaient qu'au début du parcours. Il fallait s'élancer plus loin dans le désert pour que les choses sérieuses commencent. La jeune fille se mit donc en route avec les deux garçons.

A un moment, alors qu'ils s'étaient éloignés de la ligne de départ, des petites vibrations se faisaient sentir sous les pieds de notre protagoniste qui s'arrêta brusquement, faisant un signe vif de la main au reste de son équipe, qui se stoppèrent net à leur tour. Les mouvements du sol tremblaient de plus en plus. Aki ayant les yeux rivés dessus, elle se concentrait. D'un coup, il n'y eut plus d'ondes, et la jeune fille ordonna à ses coéquipiers de s'éloigner le plus vite possible. Au même instant où elle le cria, une forme commença à sortir du sable et bondit sur elle, Aki se propulsant dans les airs pour esquiver, empoignant ensuite son arme pour faire face à son ennemi. Elle retomba agilement sur ses pieds, son regard plus que sérieux scrutant son adversaire qui était en fait un énorme scorpion. Les deux garçons étaient avec elle, et lorsqu'elle commença à foncer vers la bête, ses compagnons la suivirent, et l'immense danger fit la même chose qu'elle.

Un combat sans merci avait lieu. Le sable doré volait dans tous les sens à chaque geste, chaque attaque de l'un ou l'autre. Les bruits du fer fracassant l'armure du scorpion se faisaient entendre. Aki et ses compagnons n'utilisaient pas seulement les armes qu'ils possédaient, mais aussi leurs techniques, qui, grâce à leur persévérance, allait mettre l'insecte K.O...

Le combat était maintenant terminé. Aki avait réussie, avec son équipe, à abattre le monstre, son corps inerte résidant face aux regards confiants des trois. C'est donc après cet affrontement que les trois ninjas continuèrent leur route, tous espérant obtenir le grade de Chuunin... Pleins d'autres adversaires les avaient attendus, et ils avaient tout de même réussi à affronter le désert et ses dangers, et avaient pu récupérer les rouleaux qui leur manquaient. A l'arrivée, ils avaient obtenus les félicitations des organisateurs de l'épreuve, et la deuxième étape pouvait maintenant commencer. Celle-ci consistait à battre son adversaire lors d'un tournoi. Aki s'avançait vers l'immense arène qui se tenait devant elle devant elle seulement à quelques pas de sa position. La jeune fille voulait remporter son combat pour prouver à Temari, à son ancienne sensei et à son village qu'elle pourrait être utile. En rentrant à l'intérieur de l'enceinte, beaucoup de monde doté d'un grade assez important se tenait dans le public. Parmi eux, le Kazekage. C'était principalement à lui qu'elle devait prouver sa vraie valeur. Moi, j'avais pris place près de la sœur de Gaara et suivit son regard qui scrutait son apprentie. Aki semblait un peu tendue, stressée, mais semblait contenir la force nécessaire ainsi qu'une détermination importante pour pouvoir rentrer dans les rangs de Suna en tant que Chuunin. Un bruit demandant le silence surgit près du Kazekage, et les premiers noms des combattants se firent entendre. Un, deux, trois, puis quatre combats passèrent. Le nombre d'affrontement augmentait petit à petit, sans que le nom de la survivante ne soit encore mentionné...





"Utsukushi Aki". Voilà que son prénom avait été dit. Se dirigeant vers le milieu de l'arène où se tenaient son adversaire et l'arbitre, le signal fut donné et le combat pu commencer. Les différentes techniques des deux genins s'entrechoquaient comme deux lions en train de se battre, et le combat au corps-à-corps était aussi présent. Les deux ne semblaient pas vouloir lâcher l'affaire et se laisser abattre, alors ils se frappaient de plus en plus fort, utilisaient des techniques de plus en plus puissantes que celles qu'ils utilisaient au départ. Les blessures se faisaient de plus en plus nombreuses, le sang se faisait apercevoir sur les corps résistants des deux genins. L'affront ne semblait plus avoir de fin, mais tout le monde dans les rangs étaient captivés par ce combat acharné. C'est alors qu'Aki décida de mettre un terme à cette bataille, créant un clone pour faire diversion de manière discrète pour aller derrière son adversaire, pour ensuite lui faire une technique puissante, qui mit son opposant K.O. Un nuage de fumée assez épais se propageait dans le stade, et Aki en sortit, rangeant son arme pour ensuite lancer un regard joyeux à Temari avant de se retirer après que l'arbitre l'ait déclarée gagnante...



CHAPITRE 6 :
"La Quatrième Grande Guerre Ninja."


Après avoir quitté le terrain d'entrainement, je m'étais dirigé vers mon appartement. Le palier passé, je libérai mes pieds de ces chaussures qui étaient légèrement couvertes de grains de sable et mes pas me guidèrent ensuite vers la salle de bain. Etant impatient de retrouver la sensation agréable de l'eau chaude, je me déshabillai sans attendre et fis couler le liquide transparent dans la baignoire pour m'y faufiler doucement, me remémorant ensuite les passages de la Quatrième Grande Guerre Ninja où j'avais vu à plusieurs reprises la jeune femme qu'était devenue Aki combattre les adversaires.

Quelques années après son examen réussit haut-la-main, Aki était maintenant âgée de 18 ans, et puisqu'Umi n'était pas de retour à Suna, c'est l'Ambassadrice du Pays du Vent qui continua de s'occuper d'elle. L'Utsukushi s'était endurcie dans sa manière d'être et de combattre. Elle était maintenant accompagnée de deux coéquipiers avec qui elle effectuait des missions de rangs appropriés pour le grade de Chuunin qu'elle occupait déjà depuis quelque temps. Elle avait accompli son objectif : rentrer dans les rangs de Suna, et était considérée dès à présent comme un membre à part entière ayant toujours vécu au Pays du Vent. La vie d'Aki semblait avoir retrouvé un cours paisible. Mais ce n'était qu'un masque cachant un visage bien sombre. Un nouveau chapitre de son histoire allait s'écrire...

En effet, plus les jours passaient, plus ils devenaient sinistres. Les habitants de Suna commençaient à se douter de quelque chose, et ils n'étaient sûrement pas les seuls. Le monde entier avait un mauvais pressentiment, et cela s'avoua vrai lorsque le masque tomba. Une Quatrième Guerre se déclencha du jour au lendemain, tous les Pays s'alliant pour former une armée nombreuse et solide. Madara voulait s'emparer de nous, de notre monde dans lequel la Paix souhaitait s'installer depuis de nombreuses années déjà. Pour tous les habitants qui vivaient dans le monde Shinobi, il était hors de question de le laisser prendre le pouvoir. Alors, nous avions tous réuni nos armées et avions foncés sur le champ de bataille. Pas loin de moi se trouvait Aki, aux côtés de ses coéquipiers, se battait comme une lionne, l'air plus sérieux que jamais. Dans son regard, elle semblait prête à mourir pour au moins sauver les personnes qu'elle pourrait protéger jusqu'à son dernier souffle. La pluie commençait à tomber de plus en plus, tout comme les corps des ninjas qui s'écrasaient sur le sol boueux, inertes. Nous perdions beaucoup de nos hommes.


Plus le temps passait, plus nous commencions à perdre espoir. Chaque seconde, chaque jour semblait durer une éternité. Nous semblions perdre plus de ninjas de notre côté que du côté adverse. Aki, qui se trouvait sur le champ de bataille,  ne baissait pourtant pas les bras et continuait de se battre. A un moment, plusieurs Zetsu se dirigèrent vers elle. Elle ne pouvait pas tous les évités, alors je voulus prendre mon élan pour la sauver, mais c'est un Shinobi de Kiri qui la protégea, arrachant la vie à deux Zetsu, les autres se faisant tuer par la kunoichi de Suna. D'un signe de la tête, elle le remercia et repartie faire face aux adversaires. Les combats devenaient de plus en plus rudes, les blessures de plus en plus graves, et les morts toujours de plus en plus nombreux. Aucun signe ne semblait arriver pour annoncer la victoire des Nations contre l'Uchiha. Peu d'entre nous gardaient espoir, jusqu'au moment où un ninja de Konoha fit son apparition. Un blondinet, faisant face à Madara. Beaucoup de regards étaient posés sur lui, notamment Aki, qui regardait avec éblouissement le futur Héros. En effet, ce blondinet n'était autre que Naruto Uzumaki, et il réussit, après un combat acharné, à mettre l'Uchiha à terre. Les regards étaient virés sur lui. L'Utsukushi le regardait avec une grande lueur d'admiration dans les yeux, ainsi qu'un profond respect. Elle avait entendu parler de lui lors de l'enlèvement de Gaara, mais aussi en tant que sauveur de Konoha contre Pain, et maintenant sauveur du monde Shinobi.


La guerre était terminée, après plusieurs jours remplis de sangs, de morts et d'épées se fracassant, grâce à Naruto, ainsi qu'à nous tous. Notre volonté de protéger le monde dans lequel nous vivons avait pris le dessus. Maintenant que tout était redevenu normal, que les derniers adversaires avaient été tués, la Paix pouvait enfin s'installer. Chaque village pouvait être fier des ninjas qu'il portait en lui, qui le représentait. Tous avaient combattu avec bravoure. Avant de quitter le champ de bataille, des ninjas de chaque village désignés allèrent faire un tour sur le terrain, pour vérifier qu'aucun blessé n'avait été oublié. Du côté de Suna, Aki faisait partie des ninjas désignés et parti vérifier.
Elle n'avait pas vu l'un de ses coéquipiers et commençait à s'inquiéter, ne voulant pas qu'il meurt. Avec ses deux compagnons, l'Utsukushi avait réussi à entretenir de bonnes relations. Criant son nom, elle entendit un petit gémissement, sous un autre corps mort et le poussa, voyant ensuite le visage amoché de son ami dont elle passa le bras autour de son cou pour l'aider à se relever et à marcher. Son tour finit, elle repartit avec l'armée de Suna, faisant demi-tour pour retrouver nos familles...


Je rouvris les yeux et pensai à notre retour. Tout s'était passé très vite.Nous avions tous été acclamés comme des héros, alors que nous n'avions été que les piliers permettant au vrai Héros de mettre fin à ce carnage. Dans chacune de nos pupilles se faisaient voir la fierté d'avoir retrouvé nos proches, d'avoir survécu... Quant à Aki, qui n'en avait aucun, elle regarda tour à tour les ninjas se précipitant vers leurs enfants, leurs parents. Un petit sourire s'afficha sur son visage, et elle resta là, au milieu de la foule, contemplant le contentement du Pays du Vent...



En Résumé


Aki est une femme gentille, serviable,  aimable, calme mais qui s'énerve facilement. Elle est assez réservée, secrète envers les personnes qu'elle ne connait pas. Son enfance a été assez rude. En effet, des Nukenins ont rasé son village, assassinant ses parents et la majorité des habitants. Elle fut l'une des seules à réussir à s'enfuir, continuant son périple seule, en compagnie de son bélier dont le crâne qu'elle a sur la tête provient de celui-ci. Durant son aventure, elle croise de nouveau les assassins de ses parents et se fait sauver la vie par Temari, personne qu'elle admirera de plus en plus. Aki se fait recueillir à Suna et se fait entraîner par Umi, une ninja très forte, qui lui fit subir un entrainement très rude, dur et intensif, mais qui porta ses fruits puisque l'Utsukushi fit beaucoup de progrès. Un accident arriva, Umi partie en prison et Aki fut donc l'élève de Temari, qui reprit le flambeau et continua son entrainement. L'Utsukushi monta en grade, jusqu'à celui de Chuunin et participa à la Quatrième Grande guerre Ninja.



Vous ?


× Prénom : Paloma
× Pseudo: Kushi', Kushina
x  Age:15 ans
× Comment avez-vous connu le forum ?: Par le fondateur
× Comment trouvez-vous le forum ?: Parfait !
× Pourquoi t'es-tu inscrit(e) ?: Pour rp
× Autres : Nada !



_________________

avatar
Utsukushi Aki



Messages : 97
Date d'inscription : 28/02/2014
Age : 18
Localisation IRP : A Suna :3
Présence /7 : 1
Nbre Rps acceptés : Joyeuse !

Voir Prime et Missions accomplies
Ryos: 255
Affaires obtenues:
Expérience:
0/2200  (0/2200)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Utsukushi Aki [Terminée] Sam 2 Aoû - 15:20

Nous y voilà enfin ma chère Aki ! Je n'ai pas besoin de te souhaiter la bienvenue, je pense que tu peux être considérée comme "habituée". Enfin bon, je me suis donc occupée de la correction de ta présentation et je tenterais d'exprimer au mieux mon avis.

Commençons donc par tes descriptions car pour gagner du temps je ne vais pas les séparer en deux parties. A dire vrai je n'ai pas grand chose à te dire à ce propos, tu as donné, dans l'ensemble tous les éléments essentiels, autant pour le physique que pour le mental. Le seul petit bémol concernant la première partie est dans la sensation que j'ai pu avoir, j'ai eu l'impression de lire ton avatar et ce malgré que tu nous donnes quelques détails en plus. Ainsi je ne rajouterais qu'une suggestion qui pourquoi manque malheureusement dans ta fiche. Cela concerne les cheveux très particuliers de Aki. Tu dis qu'elle est née comme ça, libre à toi mais j'imagine qu'elle a dû se faire charrier étant gamine. Du moins c'est ce que je déduis. En sachant que Kushina avec ses cheveux rouges était bouc-émissaire des moqueries des enfants, je n'ose pas imaginer pour ton personnage ! D'ailleurs, je fais une petite parenthèse. Où est passé le bandeau frontal de la miss ? Je ne me souviens pas t'avoir vu en parler. Comme j'ai pu le faire remarquer sur une autre fiche, le bandeau prouvant ton appartenance à un village est certainement le plus important des éléments à citer, au même titre que les yeux ou la chevelure. M'enfin, tu y penseras la prochaine fois.

Enfin bon. Je parlerais rapidement de ton mental que je trouve également bien complet et cela fait plaisir. Tu nous fais par des goûts de ta kunoichi jusqu'à en donner ses plats préférés. Ca peut paraître insignifiant mais je pense que c'est une petite chose qui fait la différence. Pourtant la personnalité d'Aki n'a rien d'exceptionnelle, mais grâce à chaque éléments que tu cites, nous avons l'impression qu'elle est unique. Cependant, là encore j'ai un léger problème au niveau contenu. Tu nous parles de son avis sur le Kazekage Gaara, et merci, enfin quelqu'un qui l'apprécie ! -Hallelujah-. Tu ajoutes également deux noms : Temari et Umi. En revanche, et contrairement à Gaara, tu n'as écrit aucune explication. Pourquoi les admire-t-elle par exemple ? Qu'ont-elles de si spécial pour que Aki les respecte à ce point ? Enfin bon, je pense que tu auras compris. Je tiens cependant à te dire que ces descriptions sont, selon moi, celles d'un rang C. Mais nous verrons ton rang définitif plus tard.

Venons donc directement à ton histoire qui m'a plu dans l'ensemble de son contenu. Tes chapitres sont simples, clairs et précis, et tu as même réussi à me toucher, ressentant une certaine compassion pour la jeune Aki quand la galère la frappait de plein fouet. Mais -oui, j'ai toujours un truc à redire- il y a des éléments que tu nous fais part sans qu'il n'y ai d'explications. Pour être plus lisible je vais te citer tout ça dans ton ordre chronologique.

En parlant d'ordre chronologique d'ailleurs ! Pourquoi n'en as tu pas mis au début de ton récit ? Du moins au moment où la pauvre famille d'Aki, et son village, se font froidement assassiner. D'autant plus que la petite fille réussi à s'échapper grâce à un bélier -très original-, pour avoir eu cette idée j'en ai déduit qu'elle avait au moins 8 ans mais bon, je ne suis pas forcément devin donc cela restait une supposition. Heureusement que nous connaissons ensuite son âge mais seulement à partir du chapitre 3, et assez mal intégré qui plus est.

Je parlais du bélier tantôt car j'ai vraiment aimé l'idée mais.. Cette écurie et cet animal offert par les parents d'Aki pour celle-ci sort un peu des abysses. Nous ne savons pas d'où provient cette écurie, ces fameux animaux. Nous savons que le village de Kanda est un village marchand mais ses parents n'étaient-ils pas des shinobi ? Pourquoi aurait-il offert un bélier à leur fille ? Comment et quand Aki l'a-t-elle reçu ? A-t-elle effectivement un lien particulier avec son "animal de compagnie" ?

Pour ce qui est de la suite, nous arriverons directement au moment où Temari sauve la mise de Aki. Admettons que la protagoniste ait 13 ans à peine, Temari en aurait 15, même pas. Donc là il y a un problème de chronologie. En te disant ça je veux te faire comprendre que le calcul des dates est très important pour la compréhension. Pour être plus crédible -quoique..- nous dirons que lors de cette rencontre, Temari était en entrainement avec Baki mais que Aki n'a pas vu le Juunin. Car Temari est certes puissante mais seule face à trois nukenin.. C'est pas Chuck Norris, tahu. Donc bon, on gardera ton histoire telle quelle mais nous saurons que Baki était aussi présent. Et puisque j'y suis, pour ce soucis de chronologie, ton chapitre 5 doit se dérouler alors que Gaara a été promu Godaime Kazekage, donc Temari aurait 17 ans, donc Aki en aurait 16. Tu rajoutes alors 2 ans au chapitre précédent.

Nous en venons enfin à ton examen chuunin. Tout d'abord je te félicite pour l'avoir fait passer à Suna, pour une fois c'est original. Dès lors il est assez bien écrit mais il manque certaines choses pour qu'il soit bien. Je parle là notamment des techniques que Aki a pu utiliser face à son adversaire lors du duel dans l'arène. J'aurai vraiment apprécié que tu me fasses par des détails de ce combat avec un peu plus de descriptions de la théorie et de la pratique. Ça aurait donné un énorme avantage à ton récit.

Dernière incompréhension et pourtant pas des moindres.. Dans notre contexte c'est Gai Maito qui met fin aux jours de Madara et non Naruto. Celui-ci a effectivement permis de survivre d'avantage, aidant même à sceller la plupart des plus dangereux de l'edo Tensei mais le coup de grâce sur Madara fut par la main -ou le pied- de Gai au péril de sa vie.

Sur ce ton histoire se termine. Je tiens donc à te dire que j'ai bien aimé ta narration penchant entre cette Umi et un narrateur externe à l'histoire, c'est une manière tout à fait intéressante à lire. Tu as plutôt bien répertorié les événements que Aki a vécu à Suna excepté la mort du Yondaime Kazekage et l'enlèvement de Gaara. Ce dernier élément tu n'as fait que le citer, pourquoi ? C'est pourtant un moment qui a touché un bon nombre de sunajin et peut-être que Aki, étant Chuunin avait été conviée lors du sacrifice de Chiyo, après tout elle est la disciple de Temari. Donc ce manque n'est pas en ton avantage. Je ne ferais qu'une petite phrase à propos de ton résumé : il est très bien pour un résumé, ni trop ni trop peu tu as bien respecté le fait s'y placer uniquement l'essentiel.

En revanche j'en viens à quelques conseils que je tiens à te faire. Tout d'abord il s'agit de ton plus gros point faible : la chronologie. Fais en dans tes histoires car c'est pas agréable de chercher où on se situe à chaque paragraphe, ou la plupart. Tu verras que tu t'en sortiras aussi un peu plus.
Enfin mon second conseil consistera, comme pour quasiment tout le monde sur son forum, une bonne relecture. J'ai descellé des erreur dans ton récit qui gâche le tout. Je sais que j'en fais aussi, donc je ne suis pas la mieux placée pour en parler mais j'essaye au mieux de me relire. Si tu n'aimes pas cela -et même si j'aime pas ce procédé- utilises un correcteur. Maintenant ce ne sont que des conseils, libre à toi de les prendre ou pas en compte.

Vient enfin le moment tant attendu, le verdict ! J'admets avoir été assez partagée entre le rang C et B. Et finalement je vais t'accorder le rang C car il manque bien trop de chose, dont la raison qui t'aurait élevée au rang B, quel rapport de force a été fait pour te décréter rang B ? Et puis pour moi finalement ta fiche vaut amplement un rang C mais non un B. Tu es donc validée Chuunin rang C de Suna -et en l'occurrence ma disciple <3-. Mais je ne me fais pas de soucis pour toi, je sais que tu pourras évoluer très rapidement.

Sur ce bienvenue au sein du rp de NNE ! O/


Invité
Invité




Revenir en haut Aller en bas

Utsukushi Aki [Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto New Era :: Règlement et Univers :: Présentations & Fiches techniques :: Présentations :: Présentations Validées :: Suna-